A 15 ans, Danièle Bracha fait partie de cette jeune génération de sportives martiniquaises qui brille à l’échelle locale mais aussi nationale. Championne de Martinique en titre et vice-championne de France, la jeune Martiniquaise s’est confiée à la rédaction de Mediaphore. Rencontre.

Mediaphore : En quelle classe es-tu et que souhaites-tu faire plus tard ?

Danièle Bracha : Je suis en 4ème et je souhaite devenir entraîneur de gymnastique.

Mediaphore : Comment se déroulent tes entraînement ? Combien de temps consacres-tu aux entraînements chaque semaine ?

DB : C’est quand même difficile. Je m’entraîne tous les jours, du lundi au samedi.

Mediaphore : Comment t’organises-tu quotidiennement entre les cours et les entraînements ?

DB : Les mardis et vendredis, je finis à 11h30 après je mange à la cantine. L’entraînement c’est à 14h15 donc j’attends et après, je prends le bus pour aller à la salle. Les autres jours, je m’entraîne de 17h à 19h30.

Mediaphore : Quels sont tes objectifs sportifs ?

DB : Cette année, je souhaite participer aux championnats de France.

Mediaphore : Quels sont tes modèles dans la discipline ?

DB : Oui, une Américaine, Simone Byles et une Martiniquaise, Melanie De Jesus Dos Santos.

Mediaphore : Penses-tu pouvoir un jour participer aux Jeux Olympiques dans ta discipline ?

DB : Non, c’est trop tard. Il faut d’abord intégrer un Pôle Espoir France pour ensuite être sélection en Equipe de France avant d’espérer être sélectionné pour les JO.

Mediaphore : Tu pratiques la gymnastique depuis 8 ans. Vois-tu une différence entre tes débuts et aujourd’hui ?

DB : Oui je suis beaucoup plus forte.

Mediaphore : Quel(s) agrès préfères-tu ?

DB : Les barres et la poutre.

Mediaphore : En parlant de poutre, combien de temps cela t-a t’il pris avant de pouvoir faire des figure sur la poutre ?

DB : Beaucoup de temps. Il faut bien maîtriser l’équilibre sur la poutre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.