(ON A TESTÉ POUR VOUS*) – Il existe des coins incroyables en Guadeloupe, des endroits magiques qui mêlent apaisement et émerveillement. Nos journalistes sont allés découvrir l’un d’entre eux : l’habitation Tendacayou. Situé dans la commune de Deshaies, le célèbre lieu où le bien-être règne en maître leur a gratifié d’une expérience remarquable.

Il paraît que le paradis se mérite. Pour y arriver, il faut emprunter une côte si pentue que même les 4×4 font hurler leur moteur. Mais en arrivant, l’enfer de la route laisse place à la douceur d’un jardin d’Eden où s’éparpillent les habitations colorées, bleues, roses, vertes, jaunes de l’habitation Tendacayou. Un paradis, en Guadeloupe. Un bruit de ruissellement vient chatouiller l’oreille et promet une rafraîchissante baignade, dans un cadre hors du commun. « Nous avons 12 habitations, un spa et un restaurant », explique Sophie, qui fait visiter le domaine aux nouveaux arrivants.

Bâtisseurs d’art

C’est juste après le cyclone Hugo que Georges et Sylvie sont venus s’installer en Guadeloupe. Lorsqu’ils sont arrivés sur les pentes de Deshaies, rien ou presque à part de la forêt et une source ne permettaient d’envisager le développement que ce petit endroit connaîtrait. Georges, c’est le charpentier, bâtisseurs de cabanes dans les arbres. Sylvie, elle, c’est une artiste : c’est elle qui décore les habitations et a initié le restaurant. À eux deux, à force de travail, de rêves et de projets et à grand renfort d’acharnement, ils ont réussi dès la fin de la première année en 1999, à monter les cinq premières maisonnettes de l’habitation Tendacayou, avec déjà, l’idée d’en faire un bijou encadré de la forêt du morne et entièrement alimenté par l’eau de la source voisine.

D’hier à aujourd’hui, d’autres maisons sont sorties de terre, toutes faites de matériaux naturels, de tôles anciennes, reprenant les constructions des cases traditionnelles. Ici, c’est le bois qui domine. Il est partout. Coloré ou naturel, il compose les terrasses, les pièces de chaque habitation, les meubles, et les passerelles qui relient les maisonnettes à la piscine ou même au spa.

©A. Ascensio

Du bois, de l’eau et des poissons

Dernier-né de cet endroit, le spa investit 2500 m² de jardin et permet de buller face à une vue imprenable sur la baie de Grande-Anse (plage célèbre de la commune de Deshaies, NDLR). Entre les différentes salles de massages, toutes plus chaleureuses et douces les unes que les autres, certaines en solo, d’autres réservées à des binômes, le hammam, le jacuzzi, la piscine naturelle. On est ici dans un « hymne à l’eau » selon l’équipe qui accueille dans ce petit havre de paix et procure soins et massages aux huiles essentielles.

©A. Ascensio

Il y en a pour tous les goûts : hammam, savon noir et gant de crin, bassin japonnais pour un bain aux sels odorants et bienfaisants, bassin de contre-nage, bouillonnement du jacuzzi, et douches de plein air. Il y a même ce petit bassin, rempli de poissons qui viennent grignoter les pieds de clients aventureux de se débarrasser de leurs peaux mortes de cette originale manière. « Si vous n’avez jamais testé la fish pédicure, je vous conseille de commencer par le talon, la sensation peut-être un peu dérangeante », conseille-t-on en souriant aux curieux. Lorsqu’on plonge le pied à l’intérieur du bassin, des dizaines de poissons s’attroupent autour de celui-ci, collent leur bouche dessus. Les plus petits chatouillent, les plus gros aspirent et la sensation de succion est quelque peu surprenante. Tout autour du bassin, les pieds plongent dans l’eau et se retirent aussi sec, souvent accompagné d’un petit cri aigu de surprise, et immédiatement suivi d’un rire amusé. On ne s’habitue pas vraiment à la sensation, mais on en plaisante, on retente l’expérience, une fois, deux fois, dix fois, avant se diriger vers un autre spot de relaxation.

©A. Ascensio

Après la forte chaleur du hammam, la cascade dans la piscine naturelle vient rafraîchir et redynamiser le corps alangui par la vapeur. « N’oubliez pas de vous hydrater », rappelle l’hôtesse en montrant des bonbonnes où de l’eau aromatisée aux fruits (citrons, ananas) est proposée aux clients. Certains sortent à peine d’un petit-déjeuner copieux composé de fromages, tartines aux confitures de fruits locaux, jus, céréales et boissons à volonté.

Poésie nocturne

Mais l’expérience la plus bouleversante, au Tendacayou est sans doute la nuit passée dans une des habitations. Entourées d’arbres, avec pour la plupart une vue sur la baie et son flamboyant coucher de soleil, les habitations n’ont pas de vis-à-vis.

©A. Ascensio

On se sent donc un peu seul au monde, comme un Robinson naufragé qui aurait reconstruit sa vie, sa maison et un confort délicieusement désuet, de la bibliothèque à la cuisine en passant par le lit à baldaquin, planche après planche. Sur la terrasse, les lumières tamisées viennent adoucir les couleurs vives du mobilier. Le vent vient caresser le hamac. Il se balance doucement dans la langueur de la soirée qui tombe sur ce décor d’un film d’Hayao Miyazaki, que complète un baquet de bain japonnais en plein air.

©A. Ascensio

Les bruits de la nuit qui crissent, craquent et sifflent donnent une dimension, apaisante, magique et vivante à l’endroit, capable d’inspirer n’importe quelle création. Ici, on a envie d’être écrivain, poète ou cinéaste. On veut y vivre à deux, en famille, ou en solitaire et plonger dans une profonde introspection. Le bois craque à chaque fois que le vent agite doucement l’énorme manguier qui abrite une alcôve et un jacuzzi, juchés dans les branchages comme une hune de native pirate. Tout en haut, une douche-vigie ramène son utilisateur en enfance, lors de ses jeux au creux des arbres où l’on construisait des cabanes-bateaux en s’imaginant vivre des aventures extraordinaires sur les mers du monde. C’est le rire d’un enfant qui s’envole d’une maison plus bas qui rappelle que l’on n’est finalement pas seul au monde. Et quand vient l’heure de partir, on quitte à regret ce cadre qui projette hors du temps et de la réalité.


* Durant le mois d’août 2017, Mediaphore teste pour vous des activités insolites en Guadeloupe. Un panel de découvertes que vous soyez résident, visiteur, touriste ou simple curieux.