Le tourisme français a connu une embellie notable en 2016. Les attentats de 2015 et celui de l’été 2016 sont derrières. Le secteur semble avoir retrouvé le sourire, et cela devrait continuer. 

36 millions de Français pensent partir en vacances cet été. Soit 2,3 millions de plus que l’an dernier, selon une étude réalisée par Protourisme. « Nous assistons à une reprise du tourisme français qui devrait rapporter entre 3 et 4 milliards d’euros de recettes supplémentaires suivant le niveau des réservations de dernière minute et le niveau de dépenses des clientèles étrangères dans l’hexagone », commente Didier Arino, directeur du cabinet. Selon cette même étude, on constate aussi une hausse de 4,5 % en hébergement marchand. Cette hausse atteint 6 % pour les campings et la location entre particuliers sur les plateformes spécialisées (type Airbnb), 4 % pour l’hôtellerie et les résidences de tourisme et 3 % pour les clubs et villages de vacances.

Ils seront également 9 millions à partir à l’étranger (700 000 personnes de plus qu’en 2016) « Une reprise au bénéfice des voyagistes », d’après Protourisme. Parmi les destinations les plus prisées : l’Espagne, suivi de l’Italie, du Portugal et la Grèce. L’Europe fait donc recette. Mais, Protourisme observe aussi un regain d’intérêt pour les destinations maghrébines, ultramarines et asiatiques.

La France attire également…

Si les Français sont nombreux à partir cette année, les professionnels du tourisme n’ont cependant pas le temps de se lamenter. Ainsi, selon la Direction Générale des Entreprises (DGE), 82,6 millions de touristes ont visité l’Hexagone en 2016 et 400 000 en Outre-Mer. Ce qui fait de la France, le pays le plus visité au monde en 2016. Le niveau de fréquentation est de nouveau proche de celui observé avant les différents attentats.

Certains contrastes sont cependant à noter. La clientèle européenne est en baisse (-3,8%), alors que celle venant des Etats-Unis à augmenter. Notamment à cause de la forte hausse du dollar par rapport à l’euro. La durée moyenne des séjours est en baisse (-0,4 %).

Le secteur hôtelier est celui ayant le plus souffert en 2016. A contrario, la location entres particuliers continue de croître, et connait du succès, surtout auprès des Américains.

Selon les spécialistes, cette amélioration devrait se poursuivre en 2017.

Articles similaires