La Caraïbe compte de nombreuses îles possédant des sites exceptionnels. Le saviez-vous ? Nombre d’entre eux sont répertoriés au patrimoine mondial de l’Unesco. Petit tour d’horizon. 

 

1. Cuba 

© Centre historique de Camargüey / M & G Therin-Weise

L’île de Fidel Castro, possède pas moins de 9 sites référencer par l’UNESCO. Parmi eux, de nombreux sites historiques/ archéologique ou de nombreux parcs. De quoi ravir les amateurs de randonnées ou d’histoire.

Parmi les 9 sites classés le plus récent date de 2008 et le plus ancien de 1982.

2. La Dominique 

© Pinterest

La Dominique est connue pour ses paysages verdoyants. Un seul site dominiquais figure au classement mondial : le pars national d Morne Trois Pitons. L’UNESCO, justifie cette classification par « la diversité de sa flore comportant des espèces endémiques de plantes vasculaires, ses volcans, ses rivières et ses chutes d’eau illustrant des processus géomorphologiques en cours d’une grande valeur panoramique ».  Le parc national de Morne Trois Pitons culmine à 1 342 km. Le parc possède également des sources d’eau chaude, ainsi que trois lacs d’eau douce.

Classé au patrimoine depuis 1997

3. Haïti

© Pinterest

Lorsqu’on parle d’Haïti, c’est souvent dans des termes peu élogieux misère, famine, manque d’infrastructures. Autant d’informations qui peuvent laisser penser que ce pays n’a pas les atouts pour figurer au patrimoine mondial de l’UNESCO. Et pourtant, le pays possède un parc national historique possédant plusieurs monuments qui figure au patrimoine mondial. Le Palais du Sans Souci, le bâtiment des Ramiers et La Citadelle en font partie. L’UNESCO explique que  » le contexte environnemental du Parc National Historique – Citadelle, Sans-Souci, Ramiers, maintient encore ses caractéristiques d’origine. »   

Classé au patrimoine depuis 1982

4. Jamaïque

© Vue du pic des Montagnes Bleues / Ministère de la jeunesse et de la culture

Plus connue pour être la terre de naissance de Bob Marley et du reggae, que pour figurer au patrimoine mondial de l’Unesco, la Jamaïque en fait pourtant partie. Un peu à l’image de la Dominique, ce sont ces montagnes et divers monts qui sont valorisés. « Les Montagnes Bleues et Monts John Cow », y sont inventoriés car  » le bien témoigne de manière exceptionnelle de son association avec les traditions vivantes, les idées et les croyances qui ont permis cette survie, et la spécificité et le caractère unique de ce qui a été reconnu par l’UNESCO en 2008 par son inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. »

L’UNESCO rajoute que  » le bien des Montagnes Bleues et monts John Crow appartient au point chaud de la biodiversité des îles Caraïbes. C’est un centre important d’endémisme des plantes dans les Caraïbes […] Un des deux Centres de diversité végétale de Jamaïque, le bien abrite, selon les estimations, 1357 espèces de plantes à fleurs dont environ 294 sont endémiques de Jamaïque et 87 exclusivement présentes dans le bien. »

Classé au patrimoine depuis 2015

5. La République Dominicaine

Statue de Christophe Colomb à Saint-Domingue © le-meilleur-du-voyage

L’île également appelée « Saint-Domingue » fut fondée en 1498. Pour l’UNESCO, l’un des critères ayant permis sa classification au patrimoine mondial est que « La Ville Coloniale de Saint-Domingue a exercé une grande influence sur le développement des villes des Caraïbes et du Continent américain. Son tracé en damier et sa Plaza Mayor ont servi de modèle aux nouvelles villes des Amériques », de plus « des événements d’une valeur universelle ont vu le jour à Saint-Domingue : c’est d’ici que sont parties les expéditions et conquêtes vers de nouvelles terres », ajoute l’UNESCO.

Classé au patrimoine depuis 1990

6. Sainte-Lucie 

© Marc Patry / site de l’UNESCO

Les Pitons de Sainte-Lucie est le seul site de l’île classé au patrimoine mondial. L’UNESCO explique que ces montagnes, « dominent le paysage de Sainte-Lucie, car ils sont visibles de pratiquement toute l’île et constituent un repère précis pour les marins. La conjugaison des Pitons sur fond de végétation tropicale luxuriante, intacte et diverse avec une topographie variée dans un cadre côtier confère au bien une beauté naturelle extraordinaire. « 

Classé au patrimoine depuis 2004

7. Saint-Kitts-et-Nevis

© Wikipédia

Le Parc National de la forteresse  de Brimstone Hill est « de par sa disposition et sa construction stratégiques, la forteresse de Brimstone Hill est un exemple exceptionnel et bien conservé de l’architecture militaire britannique des XVIIe et XVIIIe siècles. » Le Parc National de  la forêt de Brimstone Hill est protégé par la loi sur la convention nationale et la protection de l’environnement de 1987. Cependant, l’UNESCO met en garde, « potentiellement, les impacts les plus dommageables, non seulement en termes de viabilité financière, mais encore sur le parc national lui-même, peuvent provenir de chutes de pierre et de glissements de terrain. Les versants de la colline sont souvent abrupts et rocailleux ».

Classé au patrimoine depuis 1999.

A noter que la Martinique a également pour objectif de faire entrer la Pelée et les Pitons du Carbet dans la liste très « sélect » du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Un long processus qui devrait connaître son épilogue d’ici les prochains mois.