Si l’épidémie de conjonctivites virales a cessé sur plusieurs territoires en Outre-mer, en Martinique et en Guadeloupe elle fait encore des siennes.

Ces derniers jours, vous avez sûrement croisé une personne atteinte de conjonctivite qui rappelons-le, se caractérise par « une inflammation de la membrane recouvrant la face antérieure de l’œil et l’intérieur de la paupière. » L’adénovirus et l’entérovirus, causes des épidémies, n’ont pas épargné la Guadeloupe et la Martinique ces dernières semaines.

L’épidémie de conjonctivites en hausse en Guadeloupe

Alors qu’en Guyane l’épidémie de conjonctivites d’origine virale s’est achevée, en Guadeloupe et en Martinique, elle compte encore ses victimes. Si les premiers cas ont été recensés mi-mai à Marie-Galante, l’épidémie s’est vite propagée sur le reste de l’île de la Guadeloupe au mois de juin en enregistrant 2 270 cas supplémentaires contre 1 680 les premières semaines. Jusqu’à ce jour, 9 700 cas estimés ont été enregistrés.

Gourbeyre avec 187 cas sur 10 000 habitants reste la commune la plus touchée. Petit-Canal arrive en deuxième position avec 182 cas pour 10 000 habitants et enfin Pointe-à-Pitre compte 154 cas pour 10 000 habitants. Pointe-Noire et Vieux-Habitants sont les seules communes n’ayant enregistré aucun cas ces deux dernières semaines.

L’épidémie de conjonctivites en baisse en Martinique

Diffusée sur la totalité du territoire, l’épidémie est en diminution en Martinique ces deux dernières semaines en enregistrant toutefois, un nombre conséquent de personnes atteintes par la conjonctivite. Le nombre de cas enregistré est passé de 3 370 cas à 3 130 cas estimés. Les médecins généralistes ont consulté 15 670 cas de conjonctivites au total depuis le début de l’épidémie.

En Martinique, 23 communes sur 34 essentiellement celles situées au centre et dans le sud sont concernées par cette épidémie virale. Le plus grand nombre de cas a été enregistré au Robert avec 370 sur 10 000 habitants. Lamentin et Diamant comptent 266 cas sur 10 000 habitants. Morne-Rouge et Saint-Pierre dénombrent 212 cas pour 10 000 habitants.

Quelques mesures de prévention

Le virus « conjonctivite virale » est souvent à l’origine des épidémies mais elles peuvent aussi s’étendre à cause d’une bactérie (conjonctivite bactérienne), d’une irritation ou d’une allergie.  Pour éviter d’être la prochaine personne atteinte de conjonctivite sur votre territoire, plusieurs recommandations s’offrent à vous. Lavez-vous les mains régulièrement si ce n’est pas encore le cas ou utilisez un gel hydroalcoolique surtout après vous êtes mouché et en sortant des toilettes. Dispensez vous des contacts physiques avec une personne atteinte de conjonctivite. Les objets utilisés par cette même personne sont aussi à éviter. Vous frotter les yeux constamment présente également un risque.

Si la conjonctivite parvient à vous atteindre après ces recommandations et que vous sentez des rougeurs, une sensation de brûlure et que vos yeux sont collés, consultez votre médecin traitant sans plus tarder.

Articles similaires