En 2016, le secteur du tourisme en Guadeloupe a connu une forte croissance. Une bonne nouvelle pour les professionnels du secteur, qui commencent à entrevoir la lumière, après des années difficiles.

D’après le rapport annuel de l’IEDOM, la progression de l’activité touristique se poursuit, notamment grâce à la mise en place de la liaison Guadeloupe/Etats-Unis assurée par la Norwegian Airlines. Cette embellie se confirme, en dépit du Zika (qui a donné un petit coup de frein à l’élan touristique). Symbole de ce regain de forme pour le secteur du tourisme sur l’île aux belles eaux, le record historique de trafic pour l’aéroport Pôle Caraïbe réalisé en 2016. L’an dernier, la fréquentation de l’aéroport Pôle Caraïbes a connu un bond spectaculaire, de + 7,5 % contre seulement +2,4 % un an auparavant.

En 2016, 97 % des touristes étaient satisfaits de leur séjour en Guadeloupe. Mieux encore, 92 % d’entre eux, envisagent d’y revenir.

Les voisins caribéens commencent à se faire une place

La venue de touristes français en Guadeloupe s’est accentuée en 2016 (63 %). Un flux qui connait tout de même une diminution de 22 points par rapport à 2015. A l’inverse, la part des touristes martiniquais ou des Îles du Nord augmente considérablement, 14 % pour le premier et 5 % pour le second. Le nombre de touristes américains a lui connu une explosion, il a quasiment doublé, passant de 3 % en 2015 a 5 % en 2016 (soit environ 30 000 voyageurs de plus).

Les communes les plus appréciées 

Selon l’IEDOM, les communes que les touristes visitent le plus sont ceux du sud de la Grande-Terre. En tête, on retrouve le Gosier (21 %), puis Sainte-Anne (13 %) et enfin Saint-François (11 %). Ils accueillent à eux trois, près de la moitié des visiteurs.

L’hôtellerie se refait une santé

En 2016, la formule hôtelière n’a été choisie que par 21 % des touristes (contre 34 % l’année précédente). Ainsi, la plupart d’entre eux, préfèrent aujourd’hui logés dans des gîtes ou des villas. Les touristes se disent généralement plus satisfaits de ces derniers (à 94 %, contre 90 % pour les hôtels). Cependant, cela ne signifie pas une baisse de la fréquentation hôtelière, au contraire. Elle est même en augmentation. Le nombre de nuitées a augmenté de 2,9 sur un an (2015-2016), d’après l’IEDOM.

Pour les hôtels appartenant au Groupement Hôtelier et Touristique de Guadeloupe, le nombre de chambres a augmenté de 6,6 % par rapport à 2015. En revanche, le taux d’occupation à lui perdu un point, par rapport à cette même année (s’établissant à 65,6 %). Le chiffre d’affaire des hôteliers du groupe bondit de 11,2 % en 2016.

© IEDOM

La croisière s’amuse beaucoup moins

Après deux années relativement bonnes, le tourisme de croisière connait une petite baisse de forme en Guadeloupe, en 2016 (-10,8 %). Cela est notamment dû à la forte diminution des croisières au départ de la Guadeloupe, appelées aussi « croisières basées » (-21,3 %). A l’inverse, le nombre de croisières faisant escale dans l’archipel (appelées également « croisières de transit ») sont en hausse de 46,1 % en 2016. Les sites d’escales de l’archipel affichant de bons résultats dans l’ensemble, les perspectives sont prometteuses.

© IEDOM