Aimé Césaire aurait eu 104 ans, lundi 26 juin 2017. Décédé en 2008, il vit encore dans la mémoire collective, dans les discussions et son nom illustre les débats pour la cause noire.

Le 26 juin 1913, la Martinique voyait naître Aimé Césaire à Basse-Pointe. L’île aux fleurs l’a vu grandir, devenir un écrivain et un poète à la plume engagée, un député et un maire progressiste durant 55 années. Chantre du concept de la « négritude », il aurait fêté son 104e anniversaire, lundi.

« La Négritude, à mes yeux, n’est pas une philosophie. La Négritude n’est pas une métaphysique. La Négritude n’est pas une prétentieuse conception de l’univers. C’est une manière de vivre l’histoire dans l’histoire : l’histoire d’une communauté dont l’expérience apparaît, à vrai dire, singulière avec ses déportations de populations, ses transferts d’hommes d’un continent à un autre, les souvenirs de croyances lointaines, ses débris de cultures assassinées. Comment ne pas croire que tout cela constitue un patrimoine ? En faut-il davantage pour fonder une identité ? » Extrait de « Discours sur le colonialisme » (1950).

Aimé Césaire était une figure politique emblématique de la Martinique mais aussi du monde noir. Jusqu’à aujourd’hui, il est le symbole d’un peuple revendicateur. Reconnu et salué par les politiques français et africains, il prête son nom aux édifices et rues de certaines villes de France hexagonale. Le quai Aimé Césaire dans le premier arrondissement de Paris, l’espace culturel et social de Rennes porte aussi son nom. À Lille, un lycée professionnel a été inauguré sous ce nom en janvier 2016.

Eric Judor, acteur français au père guadeloupéen, se fait appeler Aimé Césaire dans la série télévisée humoristique H. Tous relèvent le patriotisme de l’homme aux grosses lunettes.

Trois drapeaux, trois histoires

Quel drapeau pour la Martinique? Aurait-il réagi cette polémique au cœur des discussions ? Mathias Lessort, choisit en 50e position par les Sixers de Philadelphie lors de la Draft NBA 2017 – cérémonie annuelle où les espoirs du basket du monde entier peuvent être recrutés par les franchises de la NBA – a brandi fièrement le 22 juin dernier un drapeau bleu aux quatre trigonocéphales cousus à l’intérieur de sa veste de smoking.

Drapeau aux quatre serpents. © Droits réservés

Revendiqué étendard de la Martinique, on apprend peu à peu à assimiler son histoire. Selon certains écrits, ce drapeau rappelle celui de la marine marchande à l’époque coloniale (18ème), bleu avec une croix blanche et aurait donc une forte connotation esclavagiste. Une pétition a d’ailleurs été crée il y a six jours par le parti Ankthi colonialiste à l’attention du président de la Collectivité Territoriale de la Martinique Alfred Marie-Jeanne, pour « la suppression du drapeau esclavagiste aux quatre serpents ».

L’autre drapeau martiniquais considéré comme un drapeau nationaliste, rouge vert et noir est celui de la rébellion, à l’image de l’homme politique militant. Ce même drapeau parait la dépouille de l’écrivain en 2008. Le drapeau rouge, vert et noir est revendiqué par différents groupes et partis indépendantistes martiniquais.

Il est à noter que le drapeau officiel de la Martinique est celui de la France.

Aimé Césaire en quelques dates :

1939 : Livre : Cahier d’un retour au pays natal

1945-2001 : Maire de Fort-de-France

1945-1993 : Député de la Martinique

1950 : Discours sur le colonialisme

1958 : Pièce de théâtre : Et les chiens se taisent

1987 : Essais : Discours sur la négritude

Articles similaires