Téléphoner au volant pourrait bientôt vous coûter plus cher. Selon des informations révélées par Le Parisien, les sanctions à l’encontre des automobilistes fautifs pourraient être durcies.

Les journées défilent et il y a toujours autant d’automobilistes qui font usage de leur téléphone au volant. Une pratique récente mais ô combien toxique et dangereuse dont on devrait se passer. Selon des révélations du Parisien, la Prévention routière a réalisé une enquête d’observation inédite en France menée dans près de 80 communes entre janvier et mars dernier, dévoilée ce mardi matin. 20 575, c’est le nombre de véhicules en circulation scrutés par les bénévoles de l’association. Au final7 % des conducteurs étaient au téléphone alors que leur véhicule roulait, et 40 % de ces accros au smartphone l’utilisaient en le tenant en main.

Téléphoner au volant d’une voiture ou au guidon d’une moto est très dangereux. En conduite avec l’appareil tenu en main, le risque d’accident de la route est multiplié par 3. En envoyant un SMS, ce risque serait multiplié par 23, un véritable danger. Un sondage fin 2014 a montré un comportement sur la route accidentogène avec près de 23% des français qui auraient déjà envoyé un texto au volant. L’impact sur le permis à points des français est très important avec près d’un million de points perdus par an imputable à l’utilisation du téléphone sur près de 12 millions de points perdus pour toutes les infractions routières avec l’alcool au volant et les excès de vitesse.

Selon des informations dévoilées ce mardi par Le Parisien, la délégation interministérielle à la Sécurité routière proposera bientôt au ministre de l’Intérieur de verbaliser davantage les infractionnistes.

Pour rappel, le téléphone au volant est interdit d’après l’article R412-6-1 du code de la route. L’utilisation du portable tenu en main en voiture ou à 2 roues, qu’il s’agisse d’un appel à l’oreille ou de l’envoi d’un SMS, est une infraction sanctionnée d’un PV avec une amende de 135€ et un retrait de 3 points sur le permis. Depuis le 1er juillet 2015, les oreillettes, écouteurs et casques sont aussi interdits.