Alors que certains flirtent déjà avec les vacances, les collégiens de la France entière eux, doivent encore faire preuve de concentration et d’assiduité. Pour cause, ce jeudi 29 et vendredi 30 juin ont lieu les épreuves écrites et orales de la session 2017 de la nouvelle version du diplôme national du Brevet.

Cette année, dans les DOM-TOM, près de 38 560 collégiens stylo à la main, tenteront à partir de leurs connaissances, d’obtenir les meilleures notes possibles afin de décrocher leur premier diplôme délivré par l’académie française, à savoir, le diplôme national du Brevet.

Le détail du nombre d’inscrits sur l’ensemble des territoires ultramarins :

© Mediaphore

La métropole compte au total 719 351 de collégiens inscrits en série générale contre 74 743 collégiens inscrits en série professionnelle. Dans les DROM, 33 191 collégiens en classe générale sont attendus lors des épreuves et 5 369 en classe professionnelle.

Les élèves absents lors de la première session pourront encore passer les examens le 14 et le 15 septembre 2017. Il est toutefois important de souligner que seuls les collégiens avançant une excuse valable pourront bénéficier de ce second tour.

Les épreuves orales de langues vivantes propres à chaque candidat se dérouleront le premier jour des examens, le 29 juin. Les collégiens manquants devront se rendre à la deuxième session, le 14 septembre prochain.

Quelques modalités concernant la session 2017

En tenant compte de la réforme du collège, l’examen fait peau neuve. Les futurs lycéens seront notés sur un panel de discipline(s) plus large basé sur des épreuves écrites et orales.

Le diplôme national du brevet sera délivré au collégien obtenant 350 points sur les 700 points total. Le barème est de 400 points en contrôle continu et 300 points aux examens du contrôle final.

Pour les plus ambitieux, la mention « Assez bien » est accessible à partir d’un total de point égal ou supérieur à 450 points sur 700. La mention « Bien » avec une note égale ou supérieure à 490 points sur 700. Enfin, concerné par la mention « Très bien », l’élève ayant un total de points égal ou supérieur à 590 points sur 700.

Le brevet, utile ou pas ? 

Depuis des années, l’effervescence autour de l’obtention de ce diplôme diminue. Antoine élève scolarisé au collège Christiane Eda Pierre en Martinique nous parle de son état la veille des premières épreuves : « le brevet ne me fait pas peur. La plupart des élèves l’obtient en contrôle continu avant même les examens finaux. En plus, je pourrai quand même passer mon Bac avec ou sans le brevet. Ceci étant dit, je compte bien l’avoir ! « 

Cyril n’est pas du même avis que son camarade de classe Antoine. Selon lui, « le brevet est un diplôme comme un autre. Ce sera une fierté de le recevoir car ce sera mon tout premier diplôme. Je trouve dommage que beaucoup d’élèves banalisent le brevet car pour l’obtenir, il faut travailler. Et travailler toute l’année n’a rien d’une banalité »

Même si le brevet n’effraie pas grand monde, la convocation envoyée à chaque élève et l’obligation de ramener leur carte d’identité lors de ces examens accentuent cependant l’importance du diplôme national du brevet, le premier d’une série pour certains.

En ce qui concerne les résultats, ils seront affichés dans les établissements scolaires et chaque étudiant recevra le détail de ses notes à son domicile, au plus tard avant le 12 juillet.

Articles similaires