© Aéroport Pôle Caraïbe

En 2016, plus de deux millions de passagers sont partis ou arrivés à l’aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbe. Avec 2 253 284 passagers, l’aéroport réalise ainsi sa meilleure performance. C’est la quatrième année consécutive que le cap des deux millions de passagers est franchi, ce qui constitue une première historique, selon l’Insee.

En 2016, le secteur du transport aérien présente un de ses meilleurs bilans. L’aéroport international Guadeloupe Pôle Caraïbe enregistre son plus important trafic de passagers depuis sa création. Signe de stabilité, il franchit pour la quatrième année consécutive le cap des deux millions de passagers. Après avoir connu un net retrait en 2015, le fret aérien affiche de meilleurs résultats. Le secteur du transport aérien continue de croître plus rapidement que l’économie semble indiquer l’enquête réalisée par l’Insee.

Côté destinations, la France métropolitaine et l’Europe restent les premières destinations et représentent 60 %. Avec 1 253 240 passagers, Paris demeure la première destination et réalise sa meilleure performance ; le trafic a progressé de 53 619 passagers (+ 4,5 %).

En lien avec la révision en mars 2016 des grilles tarifaires d’Air Caraïbe et d’Air Antilles, le trafic régional est aussi en forte augmentation. Il progresse de 13 % et contribue presque pour moitié à la croissance du trafic de 2016 (+ 48 %). Fort-de-France (428 609 passagers) et Saint-Martin Grand-Case (160 043 passagers) demeurent les deuxième et troisième destinations les plus empruntées et progressent respectivement de 17,55 % et 10,43 %.

Les liaisons avec l’Amérique du Nord et le Canada continuent de progresser. Elles bénéficient de l’ouverture, en décembre 2016, de nouvelles lignes à destination notamment de New York et le renforcement de celles vers Montréal.

Les liaisons avec l’Amérique du Nord représentent désormais un trafic conséquent de 105 540 passagers et affichent une évolution de + 55,3 %. New York, avec 23 628 passagers en 2016, se place directement à la neuvième place des destinations au départ de Pointe-à-Pitre.

L’ouverture de Cuba a aussi offert de nouvelles possibilités. Le nombre de passagers à destination de Cuba augmente (+ 120,26 %). À partir de 2017, Air Caraïbe s’associe avec la compagnie actuelle, Cubana de aviacion, pour desservir le pays. Cette arrivée conjuguée à la présence de la compagnie MSC Cruise Lines sur La Havane, ouvre une perspective de développement de la liaison. Les premiers résultats pour l’année 2017 tendent à confirmer le développement et le potentiel croissant de ces différentes liaisons.

Du côté de la Martinique, en 2016, le trafic aérien affiche des résultats encourageants. Les mouvements d’avions commerciaux progressent de 4,3 % et le trafic passagers de 10,2 %. Les liaisons internationales continuent leur progression ; près de 37 % de hausse sont enregistrées sur ces liaisons. En 2016, l’Aéroport Martinique Aimé Césaire enregistre le meilleur résultat de trafic réalisé sur la plate-forme aéroportuaire depuis plus de 20 ans. Avec 9 % d’augmentation pour le seul mois de décembre 2016, les résultats toutes destinations confondues sont supérieurs de 10,2 % à ceux de l’année 2015, soit 1 801 083 passagers locaux transportés fin décembre 2016 contre 1 634 723 fin décembre 2015. Tous les mois de l’année 2016 sont en augmentation par rapport à 2015.

Articles similaires

3 Commentaires

  1. Statistiques dévoilées fin janvier 2017. Mais la dynamique s’amplifie en avril ( 218 267) avec déjà 905 000 passagers sur les 4 premiers mois de l’année. Cela signifie qu’en mai 2017, l’aéroport a déjà franchit le cap du million de passagers alors que ces dernières années cette barre était atteinte en juin. Donc si le trafic continue à augmenter en juin, juillet et août combinée à la reprise des vols de la Norwegian dès le 29 octobre et au retour d’XL aiways en juin, juillet et août et à l’année dès le 20 octobre 2017, l’aéroport devrait de nouveau battre son record absolu de 2016. La question sera de savoir si la barre des 2 300 000 passagers sera dépassée ou non. 2018 étant l’année de la route du rhum les chiffres ne peuvent que continuer à montée dans les deux prochaines années à moins d’un retournement de tendance. J’espère que la direction de l’aéroport prépare un plan d’extension du terminal 1 dont le maximum de trafic est de 2 500 000 passagers.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.