Rappelez-vous, il y a un an, nous vous parlions de la plateforme Qualiblue, qui connecte particuliers et professionnels du BTP. Un an après son lancement, la plateforme part à la conquête du marché martiniquais.

Olivier Bicep est l’homme derrière l’innovation qui pourrait bien booster tout un marché économique. Ce trentenaire est à l’origine du concept de Qualiblue, la plateforme qui met en relation les particuliers avec les professionnels du BTP.

Lancée en avril 2016, Qualiblue a depuis effectué un bon bout de chemin en compagnie d’artisans du bâtiment et particuliers. L’idée ? Permettre à un particulier qui souhaite réaliser des travaux, d’entrer en contact avec un professionnel du BTP.

« La satisfaction client est au coeur de notre activité, notre tâche est lourde puisque nous avons en réalité deux types de clientèle à satisfaire. D’un coté, l’utilisateur du site  qui fait ses demandes de devis. Il est exigeant à juste titre, il s’attend à de la réactivité et du sérieux de la part du prestataire. Nous avons également le prestataire qui veut un retour sur investissement (forfait d’inscription sur le site) et un accompagnement pour optimiser son temps. Après des tests nous avons trouver la bonne adéquation. La demande pour le service ne cesse de croitre des deux cotés », explique Olivier Bicep, fondateur de Qualiblue.

Après la Guadeloupe, cap sur la Martinique

Comme un symbole, un an presque jour pour jour après son lancement, Qualiblue débarque en Martinique. La plateforme est d’ores et déjà disponible et accessible aux particuliers et professionnels de l’île. « Au dire des partenaires sur place, le marché de la construction n’est pas le même. Comme nous l’avons déjà fait et que nous continuons à le faire, nous allons lancer des tests pour analyser la réaction des utilisateurs face à la plateforme et à nos offres. »

« Les talents de nos artisans doivent être davantage mis en avant afin de redorer leur blason. Notre expertise du marché guadeloupéen nous permet de lancer la plateforme sur la Martinique ou l’attente de ce type de service est grande », commente Olivier Bicep.

Articles similaires