Ils sont onze. Onze candidats à l’élection présidentielle 2017 en France. Après plusieurs mois de campagne, ils sont maintenant dans la dernière ligne droite avant le 1er tour de scrutin qui se joue samedi en Outre-mer et dimanche, en France métropolitaine. Avant ce 1er tour, notre rédaction récapitule le programme et surtout la vision de chaque candidat pour les Outre-mer.

 

Jean-Luc Mélenchon

© Facebook / Jean-Luc Mélenchon

Après avoir lancé le mouvement La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon a officialisé sa candidature à l’élection présidentielle le 10 février 2016, puis publie son livre-programme L’Avenir en commun en décembre. Alors qu’il est finalement rallié par le PCF, les observateurs se montrent étonnés par le dynamisme de sa campagne et son recours massif aux réseaux sociaux et aux nouvelles technologies. Lors de son déplacement en Martinique et en Guadeloupe en décembre 2016, Jean-Luc Mélenchon a rendu public un livret intitulé « Les Outre-mer, notre chance »

Parmi les mesures qu’il préconise :

  • l’autosuffisance alimentaire en soutenant le développement d’une agriculture écologique et paysanne et des filières de transformation agroalimentaire locales
  • un plan d’autonomie énergétique de chaque territoire à partir des énergies renouvelables
  • plan pluriannuel d’investissement et de développement des services publics

Le candidat a aussi évoqué l’intégration de la France à l’Alliance bolivarienne (Alba) – un traité de coopération entre les peuples pour les Amériques – par le biais de ses territoires d’Outre-mer. Elle regroupe neuf états membres de l’Amérique latine et des Caraïbes : le Venezuela, Cuba, la Bolivie, le Nicaragua, la Dominique, l’Équateur, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Antigua-et-Barbuda, Sainte-Lucie, Saint-Christophe-et-Niévès et Grenade.

Son programme pour l’Outre-mer : Les Outre-mer, notre chance

Nathalie Arthaud

© Facebook / Nathalie Arthaud

Déjà candidate en 2012, elle est investie par son parti le 14 mars 2016 pour représenter une seconde fois Lutte ouvrière à la présidentielle. Le programme de la candidate pour les Outre-mer « se fonde comme en métropole, sur les besoins vitaux de la population laborieuse, salariés, chômeurs, retraités »

Parmi les mesures qu’elle préconise :

  • Pas de salaire, pas de retraite, en dessous de 1800 € net. Quant aux allocations, aux minima sociaux, ils doivent être transformés en salaire
  • Interdiction des licenciements qui alimentent le chômage et font peser sur ceux qui ont encore un travail, des cadences et des pressions insupportables
  • Il faut que les travailleurs exercent un contrôle sur les comptes des entreprises, un contrôle sur la formation des prix

Son programme pour l’Outre-mer : Travailleurs d’Outre-mer

Marine Le Pen

© Facebook / Marine Le Pen

Présidente du Front national depuis 2011, elle s’était déjà présentée à la présidentielle de 2012 où elle a terminé troisième. Après la forte progression du FN aux scrutins de 2014 et 2015, elle est jugée en bonne position par les observateurs pour faire un score important à la présidentielle de 2017, à laquelle elle se porte candidate le 8 février 2016.

Parmi les mesures qu’elle préconise :

  • création de zones ultramarines françaises d’investissement prioritaire
  • développer un vaste plan stratégique d’investissement autour de l’économie de l’or bleu
  • mise en place d’un grand ministère d’État de l’Outre-mer et de la Mer

Son programme pour l’Outre-mer : L’Outre-mer, au coeur du projet pour la France

François Asselineau

© Facebook / François Asselineau

Souverainiste, il échoue à se présenter à la présidentielle de 2012. Néanmoins, à la surprise générale, il atteint rapidement les 500 parrainages pour l’élection de 2017. Malgré la faible notoriété de son parti, l’UPR, il compte un nombre relativement important de militants très actifs sur Internet.

Parmi les mesures qu’il préconise :

  • Réaffirmer le principe d’égalité de traitement avec les citoyens de l’Outre-mer et la métropole
  • Diffusion de programmes audiovisuels de qualité qui contribuent à une meilleure compréhension des phénomènes socioculturels de chaque territoire, qui montrent la richesse de la diversité ethnique
  • Lutter contre l’illettrisme à l’école élémentaire : apprentissage du français (lecture, écriture) et du calcul

Son programme pour l’Outre-mer : Programme présidentiel (onglet Outre-mer français)

Benoît Hamon

© Facebook / Benoît Hamon

Ancien ministre de François Hollande, il annonce sa candidature le . Le , il remporte la primaire de la Belle Alliance populaire. Il est investi par le Parti socialiste le .

Parmi les mesures qu’il préconise :

  • Limiter à 20 le nombre d’élèves par classe du CP au CE2
  • Intégrer l’histoire des Outre-mer aux programmes scolaires de tous les élèves français
  • Mettre en place un plan d’investissement pour «l’égalité réelle» de 2,5 milliards sur 5 ans

Son programme pour l’Outre-mer (intégré à son programme général) : Faire battre le coeur de la France

Nicolas Dupont-Aignan

© Facebook / Nicolas Dupont-Aignan

Après une première tentative en 2012 où il était arrivé septième et la relative progression de son parti Debout la France aux régionales de 2015, il annonce une seconde candidature le 15 mars 2016.

Parmi les mesures qu’il préconise :

  • Concentrer et renforcer la défiscalisation pour les investissements réalisés outre-mer dans les secteurs d’avenir ou moteurs en matière de développement économique et de création d’emplois
  • Définir et déployer en partenariat avec les pays limitrophes des programmes de protection et de valorisation mutuelle des ressources halieutiques et de la biodiversité marine (un par bassin)
  • Améliorer la continuité territoriale en divisant par deux le prix des billets d’avion et plus largement le coût du transport entre l’Outre-mer et l’Hexagone, dans les deux sens et pour tous

 

Son programme pour l’Outre-mer : Outre-mer, vive la continuité territoriale

François Fillon

© Facebook / François Fillon

Annoncée dès 2013, sa candidature est officialisée le . Le , il remporte la primaire ouverte de la droite et du centre et le conseil national des Républicains valide sa nomination le .

Parmi les mesures qu’il préconise :

  • Augmenter dans les Outre-mer les moyens des forces de sécurité et ceux de l’autorité judiciaire et construire des places de prison dans le cadre du programme national
  • Dégager dans ce cadre près de 2 Mds € pour abaisser le coût du travail et la création d’emplois
  • Créer un « POSEI » (programme d’options spécifiques à l’éloignement et à l’insularité) pêche et plaider à Bruxelles pour que les aides au renouvellement de la flotte des DOM soient à nouveau autorisées et financées.

 

Son programme pour l’Outre-mer : Outre-mer

Philippe Poutou

© Facebook / Philippe Poutou

Malgré sa rupture en 2014 avec la direction du NPA qu’il avait représenté en 2012, il est réinvesti le 20 mars 2016 par le parti trotskyste. Il connaît des difficultés pour rassembler les 500 parrainages nécessaires pour être présent à l’élection mais y parvient in extremis.

Parmi les mesures qu’il préconise :

  • Un processus d’auto-détermination pour les Outre-mer
  • Le retrait de toutes les troupes et installations militaires françaises
  • Mettre en place des réparations pour la période coloniale

 

Pas de volet dédié à l’Outre-mer dans son programme, mais il consacre un article aux DOM-TOMAvec Philippe Poutou, nos vies, pas leurs profits ! 

Emmanuel Macron

© Facebook / Emmanuel Macron

Proche de François Hollande, il devient son ministre de l’Économie en août 2014. Il gagne en popularité et fonde en avril 2016 son propre mouvement En Marche, qui se veut transpartisan. Il quitte le gouvernement en août et déclare sa candidature le 16 novembre.

Parmi les mesures qu’il préconise :

  • Porter à 200 000 le nombre de billets d’avions « aidés » pour faciliter la mobilité
  • Développement d’un programme d’Erasmus caribéen (faciliter l’accès aux universités de l’arc Caraïbe par des partenariats entre les établissements)
  • Combattre toujours la vie chère

Son programme pour l’Outre-mer : Les Outre-mer, un potentiel à libérer

Jacques Cheminade

© Cheminade 2017

Déjà présent en 1995 et 2012, il annonce sa candidature le 4 avril 2016. Il réussit pour la troisième fois à obtenir les 500 parrainages.

Parmi les mesures qu’il préconise :

  • Mettre en place une agriculture vivrière tendant, là où c’est possible, vers l’autosuffisance alimentaire
  • Organiser un enseignement obligatoire de deux heures par semaine sur les humanités kanak, créoles et polynésiennes et en langue régionale
  • Lancer une politique audacieuse de rachat public des terres au profit des descendants d’esclaves, sans compromission, ni animosité

Son programme pour l’Outre-mer : Une France archipel, l’inédit créole : arrêter partout la pwofitasyon comprador

Jean Lassalle

© Facebook / Jean Lassalle

Déjà présent en 1995 et 2012, il annonce sa candidature le 4 avril 2016. Il réussit pour la troisième fois à obtenir les 500 parrainages. Le candidat déplore l’abandon des Outre-mer par l’État depuis une trentaine d’années.

Parmi les mesures qu’il préconise :

  • Renforcer les effectifs des douanes et des forces aux frontières
  • Enseignement des langues régionales dès l’école primaire

Le candidat du mouvement Résistons ! n’a pas mis en ligne de volet spécifique aux Outre-mer dans son programme : Résistons ! Le temps est venu

Articles similaires