C’est l’un des projets « les plus important de la mandature » ont annoncé les services de la mairie du Gosier. Le quartier de Grand-Baie, surplombé par le Fort Fleur d’Epée, devrait évoluer prodigieusement dans les mois à venir. Lors de la réunion publique d’information qui a réuni les habitants du quartier le 15 février dernier, « Grand-Baie demain » a été présenté ainsi que ses conséquences directes sur la vie des habitants du quartier, qui fait l’objet d’une politique de rénovation de l’habitat insalubre depuis près de 25 ans.

En effet, la municipalité nourrit l’ambition de renforcer l’attractivité du Gosier en y développant des activités autour d’un pôle nautique qui viendra accentuer la notoriété de la station balnéaire et revaloriser ce quartier qui borde la grande plage du même nom, entre Bas-du-Fort et la Pointe de la Verdure, deux hauts-lieux de fréquentation touristique.

Mais ce projet n’est pas sans conséquences sur les habitants du quartier, qui comptent une grosse centaine de familles.  Ces personnes devraient être relogées dans toute la commune, selon un programme qui durera environ 5 ans, selon le maire du Gosier.

L’autre raison de ce plan de relogement des familles de Grand-Baie, est l’exposition de cette portion du littoral aux risques naturels : en effet, la faille active, située sous la commune du Gosier, présente un véritable risque sismique. Par ailleurs, la situation du quartier en bord de mer, présente de sérieux risques de submersion marine, en cas de grosse mer, de cyclone ou de tsunami.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.