© Twitter / We Are Tennis France

« Etrange », « bizarre », deux adjectifs qui sont souvent revenus durant la demi-finale de l’US Open qui opposait ce vendredi, le Français Gaël Monfils au Serbe, Novak Djokovic. Il faut le dire, les deux hommes ont livré un match assez curieux dû certainement à une fatigue latente mais au final, c’est bien Novak Djokovic qui s’en sort le mieux en éliminant Gaël Monfils en quatre sets (6/3, 6/2, 3/6, 6/2).

Entre faux rythmes, pluie de fautes directes, coups venus d’ailleurs, interventions à répétition du kiné et du médecin, etc…, difficile de vraiment comprendre le sens de cette demi-finale « inédite » à laquelle à assister le public du Arthur Ashe Stadium, à New-York. Sur le papier, les statistiques ne jouaient pas en faveur de Gaël Monfils qui n’a jamais réussi à battre Novak Djokovic depuis qu’il est sur le circuit.

Au final, ce ne sera pas cette année puisque le Français s’est incliné face au Serbe au terme d’une rencontre épique. Fatigué, sûrement usé par ces précédentes rencontres et la chaleur pesante, Gaël Monfils n’est jamais vraiment rentré dans le match laissant filer les deux premiers sets malgré quelques tentatives de déstabilisation envers son adversaire qui ont intrigué, même les observateurs les plus avertis.

Opération remontée enclenchée mais…

Dans le troisième set, malgré des douleurs persistantes notamment au genou, Gaël Monfils trouve les ressources nécessaires pour le remporter et faire douter le Serbe qui en vient à arracher son t-shirt, un geste rare venant du numéro un mondial et prouvant sa frustration.

C’est le moment choisi par Gaël Monfils pour enclencher une opération remontée mais c’était sans compter sur l’expérience et la force mentale de Novak Djokovic qui enchaîne les coups gagnants aux meilleurs moments et finit par avoir raison de son adversaire du jour. Résultat : victoire en quatre sets pour le Serbe qui accède à sa 21ème finale de Grand Chelem.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.