© Avis Croisières

Ne cherchez pas, s’il y a bien un secteur touristique qui ne connaît pas la crise, c’est bien celui de la croisière. Cette année encore, il explose tous les records en terme d’investissements, de fréquentation ou encore, de créations d’emplois. La Guadeloupe fait partie de ceux qui profitent de cette bonne forme du secteur. Explications en chiffres.

Pendant que certains parlent de crise économique, d’autres en revanche se frottent les mains notamment, les professionnels du secteur de la croisière. Cette année, le secteur bat tous les records selon L’Echo touristique. En chiffres, le secteur de la croisière en 2015 en Europe représente 40 milliards d’euros. En 2015, la croisière a accueilli 615 000 passagers français, un nouveau record.

Côté destinations, la Méditerranée reste la région préférée des croisiéristes français (61%), loin devant les Caraïbes (19%), l’Europe du Nord (11%), ou encore les Îles de l’Atlantique (3%) et les croisières transatlantiques 2%) qui enregistrent toutes deux de fortes hausses.

Pour ce qui est des Antilles, sur la saison 2014/2015, le tourisme de croisières pesait en Guadeloupe et en Martinique un peu plus de 60 millions d’euros avec un trafic dépassant les 560 000 passagers. Le secteur a par ailleurs généré plus de 1 000 emplois sur la période.

Selon l’Observatoire Régional du Tourisme, piloté par la Région Guadeloupe, en 2015, la Guadeloupe a accueilli 512 000 touristes de séjour, et 309 872 croisiéristes (entrées, sorties et transit des voyageurs de janvier à décembre 2015) pour un total de 821 872 visiteurs. La fréquentation touristique des Îles de Guadeloupe a donc progressé de 14 % en 2015.

La croisière se porte bien, chiffres à l’appui

Pour vous donner une idée du bond spectaculaire effectué par le secteur de la croisière en Guadeloupe. En 2011, l’île aux belles eaux a accueilli 102 281 croisiéristes. Quatre ans plus tard, ce chiffre est à multiplier par trois au moins pour un total de 309 872 croisiéristes accueillis sur l’île.

Côté professionnel, une fois de plus, la zone Caraïbes reste la zone touristique la plus plébiscitée par la flotte mondiale. Les prévisions pour 2016 le confirment d’ailleurs, d’ici à la fin de cette année, les compagnies de croisières devraient de nouveau mettre le cap en priorité sur les Caraïbes puis sur la Méditerranée.

Les années passent et les antillais sont de plus en plus friands des croisières

Dans une enquête réalisée par le cabinet Qualistat sur la pénétration de la croisière en Guadeloupe et en Martinique, on découvre que la croisière se porte à merveille aux Antilles. A en croire les résultats publiés par l’institut de sondage, au cours des cinq dernières années, près de 99 000 Guadeloupéens et 81 000 Martiniquais auraient embarqué sur un bateau de croisières.

L’étude révèle par ailleurs que la pénétration de la croisière n’est pas prête de baisser puisqu’en Guadeloupe comme en Martinique, près de 8 personnes sur 10 envisagent de partir en croisière dans le futur. 75% de ceux qui sont déjà partis envisagent de renouveler l’expérience de la croisière dans les deux années à venir, contre 42% pour lesquels il s’agirait d’une première.

Pour L’Echo touristique, auteur d’un dossier sur le sujet, les grands de l’industrie profitent de cette bonne forme du secteur pour renforcer leur positionnement. Si l’arrivée de paquebots flambants neufs commandés par les mastodontes du secteur de la croisière tels que MSC Croisières ou Royal Caribbean démontrent que le business se porte bien, les autres compagnies peaufinent leur stratégie de communication afin d’offrir toujours encore plus à leurs clients et partenaires à l’image de Costa Croisières. En janvier 2016, Costa Croisières a été la marque la plus visible à la télévision en France.

Articles similaires

Laisser un commentaire