© Twitter / France Olympique

Stratosphérique, monumentale, légendaire…Les adjectifs ne manquent pas et affluent sur la Toile pour qualifier la performance hors norme du judoka français. Ce vendredi, Teddy Riner est devenu champion Olympique, son deuxième titre après celui acquis à Londres, en 2012 et entre définitivement dans la légende.

« Veni, vidi, vici ». Ce vendredi à Rio, le public pourra dire qu’il a assisté à l’un des plus grands moments dans l’histoire du judo et du sport en général avec ce nouveau titre Olympique décroché par le judoka français, Teddy Riner. Au départ, on imaginait déjà une fin heureuse car difficile de penser le contraire et de croire une seule seconde en une défaite de « Big Tedd ». La logique a donc été respecté et après une série de combats, le Guadeloupéen a ponctué la journée par un nouveau sacre qui le place tout en haut de la discipline.

Désormais Teddy Riner c’est :

  • 2 titres de champion olympique,
  • 8 titres de champion du monde,
  • 5 titres de champion d’Europe.

Sans compter les multiples tournois et prix remportés au courant de l’année. A ce jour, ne cherchez pas, aucun judoka n’a réalisé une performance comme celle-là, ce qui lui permet d’accéder logiquement à un statut de « légende » du judo.

Une domination nette et (presque) sans bavure

Pour asseoir un peu plus son règne sur la discipline, Teddy Riner n’a pas fait dans le détail. Pour son entrée dans la compétition face à l’Algérien Mohammed Amine Tayeb, le numéro un mondial n’a eu besoin que d’une minute et quelques petites secondes pour passer au tour suivant.

Arrivé en quart de finale, le Guadeloupéen tombe sur un adversaire un peu plus coriace à savoir le brésilien Rafael Silva qui évolue en plus devant son public. Cette fois pas d’expédition, Teddy Riner s’impose au bout des cinq minutes de combat grâce à un yuko. Direction la demi-finale…

A ce stade de la compétition, Teddy Riner savait que la tâche serait ardue face à l’Israélien Or Sasson. Le combat est âpre et alors que l’on se dirige tout droit vers un golden score, le judoka français sort de son chapeau un Waza-ari à la dernière seconde du combat. Cap désormais sur la finale…

Alors que le soleil se couche sur Rio de Janeiro, à l’Arena Carioca 2 le suspens est à son comble. A ce moment précis, le public et les millions de téléspectateurs du monde entier ne savent pas encore qu’ils assisteront en direct à l’écriture d’une page de l’histoire du sport mondial. Teddy Riner est alors opposé à l’un des favoris, le Japonais Hisayoshi Harasawa. Les deux hommes s’observent, se bousculent, ils essaient de trouver LA solution pour assurer une médaille d’or mais au final, c’est bien le Guadeloupéen qui fait la différence certes, sans trop spectacle puisqu’il remporte le combat, deux pénalités à une mais l’essentiel est là.

En dépit de quelques sifflets venus du public reprochant au Français de gagner sans séduire, c’est bien un tournant de la discipline qui vient de se jouer à Rio. Teddy Riner entre définitivement dans la légende en remportant un second titre olympique d’affilée.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.