© Skitter Photo

Si vous êtes de nationalité française ou d’un pays adhérant au Visa Waiver program et que vous souhaitez voyager vers les Etats-Unis, vous deveez obligatoirement compléter un formulaire en ligne (ESTA) en prévision de votre déplacement. Sans ce formulaire, l’entrée sur le sol américain vous sera refusée. L’Union Européenne envisage d’utiliser un système similaire pour les voyageurs internationaux se rendant en Europe.

Le processus est en route et devrait sûrement voir le jour. D’ici quelques temps, les internationaux souhaitant se rendre en Europe devront détenir un document similaire à l’ESTA. Selon EurActiv, la Commission européenne s’apprête à imiter les États-Unis en mettant en place un système de demande d’entrée sur le territoire en ligne, moyennant paiement, pour les voyageurs qui n’ont pas besoin de visa.

Paris et Berlin souhaitent depuis un moment introduire un système électronique d’autorisation de voyage, pour les voyageurs internationaux se rendant en Europe. Un premier jet de proposition législative sera présent « à l’automne », probablement en novembre, ont confirmé des sources européennes à EurActiv.

La proposition s’inscrit dans le cadre d’inquiétudes sécuritaires élevées suite aux attentats de Paris, en novembre, et à Bruxelles, en mars. Bernard Cazeneuve, ministre français de l’Intérieur, a précisé que « l’ESTA européen » concernerait les voyageurs qui ne doivent pas obtenir de visa pour se rendre dans l’UE, comme les Américains. L’idée fait partie d’une initiative de renforcement des contrôles aux frontières extérieures de l’Union européenne, lancée par l’Allemagne et la France le 23 août.

Le système européen sera inspiré du système en place aux États-Unis

L’ESTA est un document qui détermine l’éligibilité des demandeurs à se rendre dans le pays. Des systèmes similaires existent déjà en Australie et au Canada. La mise en place de ce système « permettrait d’assurer que personne ne reste sur le territoire illégalement », a indiqué Natasha Bertaud, porte-parole de la Commission européenne sur les affaires intérieures.

L’idée a été lancée en juin, quand les commissaires Dimitris Avramopoulos et Frans Timmermans ont présenté une série de mesures de libéralisation des visas pour la Géorgie, l’Ukraine, le Kosovo et la Turquie, accompagnée par un système d’entrée/sortie. En 2011, la société de consultance PWC avait déjà réalisé une étude et présenté un éventail de politiques possibles pour la mise en place d’un système ESTA européen.

« Nous nous félicitons [de la proposition franco-allemande], bien sûr », a confirmé Natasha Bertaud à EurActiv. « C’est pourquoi nous avons annoncé en juin que nous ferions une proposition cet automne. »

Articles similaires

Laisser un commentaire