© Facebook / Laguadeloupe Chezmarie

La Bretagne, ses crêpes, son far et désormais, ses spécialités antillaises. Si la cuisine bretonne recel de spécialités en tout genre, depuis peu, dans l’une des principales villes de Bretagne se trouve un petit restaurant antillais, « La Guadeloupe, Chez Marie ». Un petit bout des Antilles situé en plein coeur de Quimper et lancé il y a quelques semaines à peine par une Guadeloupéenne, Manuelle Abon.

Le plus souvent lorsque l’on évoque la Bretagne, c’est en lien avec l’histoire ou encore les spécialités culinaires de la région. La Bretagne, une région de France qui compte en son sein de grandes villes à l’image de Brest, Nantes, Rennes, Lorient ou encore, Quimper. C’est justement à Quimper que nous nous arrêtons afin de partir à la rencontre d’une Guadeloupéenne installée depuis peu dans la ville.

Cette jeune femme arrivée récemment à Quimper en provenance de la Guadeloupe a tenté un pari osé, ouvrir un restaurant antillais en plein coeur de cette ville qui compte un peu plus de 60 000 habitants. Son restaurant « La Guadeloupe, Chez Marie » propose ainsi des spécialités antillaises en tous genres. « Je fais de la nourriture traditionnelle, je puise dans les racines de l’île. Beaucoup ont des stéréotypes sur cette cuisine, car ils pensent que la nourriture pique forcément. Or, ce n’est pas le cas. », explique Manuella Abon à Côté Quimper, le quotidien local.

 

Les Antilles en plein coeur de la Bretagne

A la lecture de son menu, on découvre des spécialités bien connues du côté de la Guadeloupe comme le bokit, le poulet/frites ou encore, le gâteau à l’ananas. « À la rentrée, je proposerai aussi une soupe avec des légumes du pays. Tout ce que nous proposons est fait maison, même les pâtisseries. Et chaque jour, il y a aura un plat différent. », indique Manuella Abon.

Une initiative a salué et un pari osé pour cette Guadeloupéenne qui n’est pas la seule à se lancer dans ce type de projets. Avant elle, de nombreux Antillais ont tenté l’aventure entrepreneuriale à travers différentes villes de France connaissant des fortunes diverses. Récemment encore, les médias français se sont intéressés à une Martiniquaise à la tête depuis peu d’une épicerie « Le Colibri », à Aubevoye, en Normandie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.