© Pixabay / extrabrandt

Dans les cartons depuis plusieurs années, le projet de réintroduction du lamantin en Guadeloupe est en phase de concrétisation. Depuis plusieurs années, le Parc national de la Guadeloupe porte en effet un projet de réintroduction du lamantin dans les eaux du Grand Cul-de-Sac Marin. Un projet unique au monde car aucun autre mammifère marin n’a bénéficié d’un programme de réintroduction jusqu’à aujourd’hui.

Surnommées les « vaches de mer », les lamantins sont de gros mammifères aquatiques herbivores. Mammifère paisible à l’aise dans la zone tropicale de l’Atlantique, le lamantin a longtemps évolué dans les eaux de la Mer des Caraïbes notamment du côté de la Guadeloupe. Depuis plusieurs années, le Parc national de la Guadeloupe porte un projet de réintroduction du lamantin dans les eaux du Grand Cul-de-Sac Marin

Cette initiative est soutenue par la Commission Européenne au travers de l’outil de financement LIFE mis en place pour des projets de protection et de conservation de la nature dans l’ Union Européenne, apprend t-on sur le site web du Parc National de la Guadeloupe. Le projet de réintroduction du lamantin a ainsi été baptisé « Life Sirenia ». Pour mettre en oeuvre le Life Sirenia, une cellule opérationnelle a récemment vu le jour. Basée au siège du Parc national à Saint-Claude, elle se compose de 4 personnes.

Deux lamantins sont actuellement en route pour la Guadeloupe

L’annonce de l’arrivée de Kai et Junior (7 et 6 ans), deux jeunes lamantins en provenance de Singapour, remet le projet de réintroduction sous le feu des projecteurs. Les deux mammifères ont quitté Singapour ce lundi 8 août pour un voyage de 34 heures à bord d’un avion cargo, apprend t-on ce lundi sur Sciences et Avenir. Leur prochaine destination : la Guadeloupe.

« Nous sommes très heureux d’avoir l’opportunité de contribuer au repeuplement partiel de l’espèce et de sa présence historique dans les Caraïbes, où elle n’a pas été vue depuis un siècle« , a déclaré le patron de la société Mandai Park Holdings, qui exploite le zoo de Singapour, lors de la cérémonie d’adieu.

Dès leur arrivée sur le territoire guadeloupéen, les animaux seront placés en quarantaine dans le centre de reproduction de Blachon au Lamentin. Il faut savoir que cette période d’acclimatation est essentielle à la santé des lamantins mais aussi à la réussite du programme de réintroduction.

Après leur long voyage, Kai et Junior y trouveront calme et sérénité grâce à une équipe formée de 7 personnes (chef de soins, vétérinaires, soigneurs animaliers. Ensemble, ils s’assureront de la sécurité et du bien-être des lamantins. Il est par ailleurs précisé que le centre de Blachon n’est pas ouvert au public.

Les lamantins sont arrivés mardi matin au Centre de Blachon et ont été placés dans la foulée dans leurs bassins sous les yeux du Maire de la commune de Goyave également Président du Parc National de la Guadeloupe, à l’initiative de ce projet.

 
Pour rappel, les animaux accueillis par le Parc national participeront à un programme de reproduction. Ce programme concerne exclusivement des individus élevés en captivité et ceux ci ne sont pas voués à être relâchés dans le milieu naturel. En revanche, les individus nés au centre et à fort potentiel de relâché seront introduits dans le Grand Cul-de-Sac marin dans les années à venir.

Articles similaires

1 COMMENTAIRE

  1. A priori il s’agit de deux mâles, contente de savoir que le parc soutient le mariage pour tous ! Mais je me demande comment ils vont pouvoir faire des petits…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.