© Albioma

Le groupe annonce avoir remporté trois projets de centrales photovoltaïques avec stockage en Outre-mer (Réunion et Guadeloupe) pour un total de 5,9MWc. La Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer a désigné Albioma, le 13 juin dernier, parmi les lauréats de l’appel d’offres initié par la Commission de Régulation de l’Énergie, le 18 mai 2015 dans les zones non interconnectées. 

Le Groupe se voit attribuer trois projets de centrales photovoltaïques d’une puissance totale installée de 5,9 MWc, soit 17 % de la puissance totale répartie entre les lauréats dans les départements et régions d’Outre-mer. Venant s’ajouter aux 75 MWc en exploitation, ils prendront la forme de deux projets en toiture à La Réunion (puissance globale de 2,6 MWc) et d’un projet au sol sur une installation de stockage de déchets non dangereux (ISDND) en Guadeloupe (puissance de 3,3 MWc). Le développement des trois projets se traduirait par un investissement global de l’ordre de 13 millions d’euros.

« Ce succès commercial d’Albioma illustre le savoir-faire technique de nos équipes et témoigne de la compétitivité de nos solutions. Le solaire avec stockage permet de répondre aux contraintes du gestionnaire de réseau en offrant une énergie garantie dans les zones non interconnectées. Albioma consolide ainsi sa position d’acteur majeur de la production d’énergie renouvelable dans les départements et régions d’Outre-mer, au service de la transition énergétique de ces territoires », commente Frédéric Moyne, Directeur Général du groupe.

Depuis 2014, le Groupe développe des projets photovoltaïques avec stockage. Cette technologie à forte valeur ajoutée permet d’accroître significativement la disponibilité de l’installation, de lisser la production pendant la journée (passages nuageux, altération des conditions météorologiques) et d’en augmenter la prévisibilité. La première centrale de ce type, d’une capacité de 1 MWc, installée sur la toiture d’un centre commercial à Saint-Leu (La Réunion) et équipée de batteries lithium-ion, a été inaugurée mi-2014.

Depuis plus de 20 ans, Albioma exploite des centrales thermiques valorisant la bagasse, coproduit fibreux de la canne à sucre complété, hors campagne sucrière, par le charbon. Présent en France métropolitaine, dans les Outre-Mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane, la Réunion, Mayotte) et à l’Île Maurice, le groupe est également actif depuis 2014 au Brésil, premier producteur mondial de canne à sucre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.