©Facebook/Karibbean Beauty Fest

« La beauté évolue, nos projets pour vous aussi ! » C’est le mot d’ordre de Johana Morvan (de la société Gossip Curl) et Naïka Pichi-Ayers (du cabinet de conseil Ikone Caraïbes), co-organisatrices du Karibbean Beauty Fest. Ce salon, dédié à la beauté, au cheveu naturel sous toutes ses formes et au bien-être, se tiendra le 17 juillet prochain à Lakasa, aux Abymes en Guadeloupe. 

Cheveux bouclés, frisés, crépus, tressés, locksés, défrisés… Il y en aura pour toutes les chevelures au Karibbean Beauty Fest, ce dimanche 17 juillet 2016. « C’est Johana qui a eu l’idée de créer un salon pour échanger autour de la beauté. Nous voulions aussi parler d’autres thématiques qui y sont liées comme l’alimentation et le développement personnel », raconte Naïka Pichi-Ayers. « Johana avait déjà ressenti une demande de la part de ses clientes, lors de ses ‘Beauty Brunch’. Certaines ont du mal à trouver des conseils et techniques adaptées pour prendre soin de leurs cheveux », poursuit-elle.

Pour cette première édition, les jeunes femmes ont fait appel à plusieurs personnalités et professionnels de la beauté caribéenne. Parmi elles, Carolina Contreras, la fondatrice et gérante du salon Miss Rizos, et marraine de l’événement. Cette activiste du cheveu afro est la première femme à avoir créé un salon consacré au cheveu naturel en République Dominicaine.

Capture d’écran 2016-07-15 à 18.11.32

 

Ateliers et conseils personnalisés

« Nous aurons aussi des intervenants atypiques comme Steve Gadet, qui est maître de conférences à l’Université des Antilles », détaille Naïka Pichi-Ayers. Il animera une conférence sur le thème du regard que porte l’homme antillais sur le cheveu afro. La chanteuse Tanya Saint-Val sera de la partie. « C’est une femme qui est comme le bon vin, elle se bonifie avec le temps et nous sommes impatientes de connaître ses secrets de beauté », s’enthousiasme la responsable d’Ikone Caraïbes. Des blogueurs, des coachs en développement personnel, des nutritionnistes, des diététiciens, des maquilleuses ont été également conviés à partager leurs expériences avec le public. En outre, les visiteurs sont invités à participer aux ateliers et aux démonstrations, qui se dérouleront tout au long de la journée. Des attentions particulières seront aussi portés aux tout-petits.

Pour celles qui souhaitent recevoir des conseils personnalisés, elles pourront s’adresser aux beauty guest, installés sur tables hautes aux quatre coins de Lakasa. « Nos invités beautés sont Dy’A Coiffure (tresses, coiffures protectrices et réparatrices), Milie’s Hairstyle (coiffure sur cheveux naturels)La Fée Pipelette (produits de beauté insolite), Olivier Fleming (coupe et coloration). Nous avons aussi sollicité Sandra Cerise pour les cheveux défrisés », indique Naïka Pichi-Ayers. Un dernier choix qui a fait grincer quelques dents, mais « certaines femmes portent leurs cheveux défrisés avec amour, il ne faut pas les stigmatiser et les exclure », précise-t-elle.

 

Capture d’écran 2016-07-15 à 18.17.05
Sensibiliser le public

Entre les ateliers, les conférences et les démonstrations, les participants auront la possibilité de se faire couper les cheveux sur l’espace de Mon coiffeur Olivier Fleming, et de se faire coiffer sur le stand de Maguy’s tresses, à des tarifs réduits.

Un défilé de mode et show coiffure avec une vingtaine de modèles clôturera cette journée consacrée à la beauté dans tous ses états. Les créatrices Ayden Ramin (le Glam Ethnik) et N’djaména Kinté Caprice (Kinté Kreasyon) présenteront leurs collections aux derniers curieux. 

Les organisatrices espèrent accueillir plus de 500 personnes lors de cette première édition du Karibbean Beauty Fest. « De plus, nous sommes en pleine période de vacances. Durant cette période, nous avons tendance à nous laisser, à manger plus gras », rappelle Naïka Pichi-Ayers. C’est donc une belle occasion pour « sensibiliser le public à la préservation de notre corps, notre peau et nos cheveux ».

 

Articles similaires

Laisser un commentaire