Crédit : Wikimedia

L’annonce de l’arrivée de la FNAC à la Réunion avait suscité une vague d’enthousiasme auprès des habitants de l’île mais également dans les Antilles françaises. Car après l’océan Indien, pourquoi ne pas envisager une ouverture en Martinique, en Guadeloupe ou encore en Guyane ? La rédaction de Mediaphore a posé la question aux représentants de l’enseigne. 

« Ce n’est pas à l’ordre du jour ». Contacté par la rédaction, le service de communication de la Fnac a évincé toute potentielle ouverture de magasin dans les Antilles-Guyane, sans en préciser la raison. À La Réunion, l’ouverture des magasins a été rendue possible grâce à un partenariat avec Vindemia Group, filiale du groupe Casino, leader de la distribution dans l’océan Indien. L’absence d’un partenaire commercial sur le secteur des Antilles-Guyane pourrait-elle expliquer la situation ? Le service de communication réfute de son côté cette hypothèse, sans vouloir commenter davantage le sujet.

Pour l’instant donc, en Outre-mer, seuls les Réunionnais bénéficieront de l’ensemble des produits et services proposés par la FNAC. Sur les six magasins qui ouvriront prochainement, cinq existent d’ores et déjà sous la franchise Agora. Le changement d’enseigne devrait se faire progressivement, avec l’ouverture des deux premiers magasins avant la fin de l’année 2016.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.