En 2015, le taux de chômage s’établit à 18,9 % en Martinique. C’est le moins élevé des DFA. Selon une récente enquête de l’INSEE, les femmes sont moins touchées que les hommes, respectivement 17,6 % et 20,4 %.

En 2015, le taux de chômage s’élève à 18,9 % en Martinique. Il fléchit légèrement par rapport à 2014 (– 0,5 point). C’est le moins élevé des Départements Français d’Amériques (DFA). Le taux de chômage atteint en effet 23,7 % en Guadeloupe et 21,9 % en Guyane. Il est de 10,3 % en France métropolitaine.

Autre particularité propre à la Martinique, son taux de chômage féminin inférieur à celui des hommes en comparaison avec les deux autres DFA, révèle l’INSEE. L’écart est de 2,8 points en faveur des femmes. Parmi les hommes actifs, 20,4 % sont chômeurs contre 17,6 % pour les femmes. Ce fléau qui touche particulièrement les 15-24 ans, concerne encore plus les jeunes hommes. Leur taux de chômage dépasse de 11,3 points celui des jeunes femmes, qui atteint tout de même plus de 42,0 %.

Le diplôme protège du chômage

En Martinique, le facteur « âge » est plus discriminant que le facteur « sexe » pour le chômage de longue durée. En effet, 16,5 % des jeunes de moins de 25 ans sont au chômage depuis deux ans et plus contre 11,2 % des 25-49 ans et 6,1 % des seniors. Les femmes sont beaucoup plus nombreuses (26,2 %) que les hommes (12,4 %) à occuper un emploi à temps partiel et leur taux de sous-emploi atteint 13,0 %, soit 5 points de plus que les hommes.

© INSEE
© INSEE

La situation se dégrade pour les seniors

Pour les seniors, l’écart est plus réduit, les Martiniquaises de 50 ans et plus affichent un taux de chômage de 8,5 % contre 12,9 % pour les hommes. Le diplôme demeure toujours un atout pour échapper au chômage, le taux régresse quand le niveau de diplôme s’élève. Ainsi, les cadres et les professions intellectuelles supérieures sont moins souvent au chômage (3,6 %) que les employés (16,8 %) et les ouvriers (29,4 %).

© INSEE
© INSEE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.