logobiometal

Chaque année, ils menacent la zone Antilles et ont déjà causé bien des dégâts sur les îles de l’archipel antillais. Les tempêtes tropicales, ouragans et autres cyclones sont de retour alors que la saison cyclonique a débuté au début du mois de juin. Nous vous dévoilons dans ce top, quatre choses que vous ne savez peut-être pas sur les cyclones…

Quel cyclone a causé la plus haute marée de tempête ?

Le 12 septembre 1928, un cyclone touche la Guadeloupe et engendre une surélévation du niveau de la mer, à Pointe-à-Pitre, comprise en 3 et 4 m. Cet ouragan d’une violence mémorable a laissé des traces dans les esprits de nos arrières grands-parents. Il a dévasté Pointe-a-Pitre entre autres, causant la mort d’un millier de personnes. Un record pour cet ouragan de catégorie 4 avec des vents soutenus dépassant les 230 km/h et qui dura 24 heures.

© Facebook / Témoignage du "grand cyclone de 1928"
© Facebook / Témoignage du « grand cyclone de 1928 »

Quels cyclones ont causé les plus fortes pluies ?

En Guadeloupe, le cyclone Hugo a entrainé une chute d’eau de plus de 468 mm à Port-Louis en 48h et 608 mm au niveau de la chaîne montagneuse.

En Guadeloupe, on a enregistré d’autres quantités pluvieuses importantes en seulement quelques heures avec les passages des cyclones Marilyn, Luis et Lenny. Par exemple, à Bouillante, commune située en Basse-Terre, on a relevé 552 mm d’eau en 24h.

En Martinique, le record est détenu par la tempête tropicale Dorothy en août 1970 avec des pluies torrentielles en 24h. On relèvera 680 MM d’eau.

Quel cyclone possédait l’œil le plus gros lors de son passage au-dessus des Antilles ?

Le cyclone Luis qui a frappé la zone Antilles en 1995 possédait un œil impressionnant, selon les images satellites. Les avions de reconnaissance ont mesuré un diamètre de 75 à 80 km.

© Météo France
© Météo France

Quels sont les cyclones qui ont été les plus dévastateurs aux Antilles ?

Le cyclone du 12 octobre 1780 en Martinique a fait environ 9 000 morts. Quelques heures avant, le cyclone touchait la Barbade, Sainte-Lucie et d’autres îles de la Caraïbe.

Celui du 12 septembre 1928 en Guadeloupe fera entre 1 200 et 1 500 morts.

De nos jours, grâce aux systèmes de prévision météorologiques, d’alerte de la population mais aussi aux différentes campagnes de sensibilisation, les dégâts matériels et humains sont moindres.

BIOMETAL Guadeloupe vous recommande de bien vérifier votre toiture et mieux encore, d’en gagner une !

Cliquez ici pour tenter votre chance…

logobiometal

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.