Designed by Freepik

Être cinéphile aux Antilles et en Guyane c’est désormais trouver aisément où se faire une bonne toile. Cinémanioc est le site web et mobile dédié à toutes les projections cinématographiques. Cinéma d’auteur, festival, blockbuster, petite salle, complexe, tout ou presque, y est répertorié. Laura Larifla et Manu Louisor les co-créateurs du site sont reviennent pour nous sur leur parcours.

« En 2013, on est revenu d’Europe avec nos cartes d’abonnement dans des salles de cinéma  et nous ne savions pas comment faire pour garder ce même rythme et aller voir des films car il était très difficile de s’informer sur les séances et les lieux de projections« , commence  Laura Larifla. Cette jeune femme de 30 ans au regard sérieux a discuté avec son ami développeur web pour savoir comment changer les choses. Six mois plus tard, en parfaite synchronisation avec le début du Terra Festival 2014, Cinémanioc voyait le jour.

Laura Larifla et Manu Louisor sont les deux co-fondateurs du site Cinémanioc. Un site pour les cinéphiles par des cinéphiles
Laura Larifla et Manu Louisor sont les deux co-fondateurs du site Cinémanioc. Un site pour les cinéphiles par des cinéphiles.

La plateforme se veut être un répertoire exhaustif des séances cinématographiques régulièrement mis à jour pour la Guadeloupe, la Martinique, Saint-Martin et la Guyane mais pas que :  » Cinémanioc permet non seulement de connaitre la date, l’horaire et le lieu de la projection d’un film mais aussi de regarder un synopsis et des bande-annonces des films souhaités. De quoi faire son choix« . Mais la mise en place du site n’a pas été facile. Si au niveau technique, Manu Louisor s’est servi de ses compétences pour mettre en place les différentes fonctionnalités, le contenu n’a pas été facile à obtenir. « Nous avons vraiment dû travailler au corps certains pour qu’ils nous fassent confiance. Car le but était vraiment d’avoir un outil qualitatif et qui ne s’intéresse pas seulement aux salles principales mais à tous les lieux ponctuels ou récurrents qui font de la projection cinématographique« .

Cinemanioc - Logo 1200x627

Ils se sont lancés sans avoir convaincu  tout le monde mais aujourd’hui s’ils ne font pas encore l’unanimité ils en ont rallié pas mal. Suffisamment pour être devenus de vraies références dans le milieu du cinéma. Mais leur objectif est de devenir incontournables. Ambitieux, les jeunes gens souhaitent faire évoluer leur site et le rendre plus participatif et perméable aux réseaux sociaux.

Il faut dire que la population de cinéphiles a particulièrement bien accueilli le site qui a même reçu au mois de décembre, le prix du meilleur site internet au concours organisé par GuadeloupeTech. Utilisatrice depuis le mois du film documentaire en 2015, Cindy Vingadassalon, guadeloupéenne s’exprime :

« Je l’utilise depuis la fin de l’année 2015, depuis  la manifestation « Le mois du film documentaire ». Je vais assez régulièrement au cinéma, c’est un de mes petits plaisirs. Cinemanioc n’a pas eu d’impact particulier sur ma fréquentation des salles obscures. Je n’ai pas changé de salles, j’ai l’ habitude de fréquenter les deux complexes présents en Guadeloupe. Là où ce site a eu un impact sur ma consommation cinématographique, c’est au niveau des différents festivals (et/ou manifestions autour du cinéma). Déjà, je suis mieux informée de la tenue de ces manifestations , de leur contenu et ensuite, résidant dans le sud Basse-Terre, il est plus facile de savoir ce qui se passe dans ma « région ». Ainsi, j’ai pu me rendre à une projection à la salle Gilles Floro à Gourbeyre et découvrir cette dite salle par la même occasion. Le site m’a surtout permis de me rendre compte qu’il y avait quand même un certain nombre de manifestations cinématographiques intéressantes en Guadeloupe (Le festival du film de l’Education, Le Terra Festival etc…Je ne parle pas du Femi qui est quasiment une institution). Par ailleurs, ce qui est tout à fait louable, c’est le fait que les programmes des « petites salles » soient disponibles. Je parle des salles de Capesterre Belle-Eau, de Petit-Canal et du Moule.

Aujourd’hui le siteInternet Cinémanioc compte 7 000 inscrits à sa newsletter et 16 000 visites par mois et 10 000 visiteurs uniques. De très bons chiffres qui leur permettent de proposer un répertoire de salles comprenant les complexes des Antilles-Guyane et six salles fixes en Guadeloupe, une en Martinique, une à Saint-Martin et trois en Guyane. La plateforme couvre aussi l’actualité de quatre gros festivals de films en Guadeloupe, un en Martinique mais rend aussi accessibles les programmations ponctuelles des associations et de nombreux organismes ou collectivités. Les cinéphiles n’en ont pas fini de manger du pop-corn.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.