Crédits photo : Alexas_Fotos / Pixabay

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que d’ici 2020, le tabac sera la principale cause de décès et d’incapacité, avec plus de 10 millions de victimes par an. Ce 31 mai, nous célébrons la Journée Mondiale sans tabac. A cette occasion, l’Observatoire Régional de la Santé de Guadeloupe publie un état des lieux actualisé des indicateurs de santé en relation avec la consommation de tabac de la population guadeloupéenne.

En 2014, près d’un Guadeloupéen âgé de 15 à 75 ans sur deux a déclaré avoir déjà fumé au cours de la vie (48 %). Les hommes ont plus fréquemment expérimenté le tabac que les femmes (respectivement 60 % contre 38 %). Le taux d’expérimentation est le plus élevé parmi les jeunes âgés de 25 à 35 ans (61 %) et le plus faible parmi les plus âgés de 65 à 75 ans (39 %).

Selon l’ORSaG, un Guadeloupéen sur six a déclaré être fumeur au moment de l’enquête – « Baromètre santé DOM 2014 » qui constitue la première extension de cette enquête dans les DOM – 4,5 % occasionnellement et 12 % quotidiennement. Les hommes fumeurs sont proportionnellement deux fois plus nombreux que les femmes (respectivement 20 % et 10 %). La proportion de fumeurs la plus élevée est observée parmi les moins de 35 ans (20 %), la plus faible parmi les plus de 55 ans (10 %). Les fumeurs d’au moins 10 cigarettes par jour représentent 5% de la population en Guadeloupe. Les cigarettes en paquets sont plébiscitées : 85 % des fumeurs en consomment, loin devant le tabac à rouler (19 % des fumeurs) et les cigarillos (5 %).

Source : ORSaG
Source : ORSaG

Un Guadeloupéen sur dix a déjà expérimenté la cigarette électronique au cours de sa vie (9 %) et 2 % des Guadeloupéens ont déclaré vapoter au moment de l’enquête.

Consommation de tabac parmi les jeunes : l’enquête ESCAPAD

ESCAPAD est une enquête nationale réalisée par l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies en partenariat avec la Direction du service national. Un échantillon représentatif des Français âgés de 17 ans est sélectionné à l’occasion de la Journée d’appel à la préparation à la défense (JAPD) pour répondre à un questionnaire auto administré anonyme. En Guadeloupe, 499 jeunes ont été enquêtés en 2011.

Six jeunes sur dix ont déclaré avoir déjà essayé de fumer au cours de leur vie (56 %). Les jeunes gens le déclarent davantage que les jeunes femmes (respectivement 61 % et 51 %). Si l’expérimentation est plus fréquente parmi les hommes, le tabagisme occasionnel ou quotidien concerne les hommes et les femmes dans des proportions quasi équivalentes. La part du tabagisme quotidien a augmenté entre 2008 et 2011 de façon significative passant de 9 % à 14 % parmi l’ensemble des jeunes. Le tabagisme quotidien est toutefois deux fois moins fréquent parmi les jeunes Guadeloupéens que parmi les jeunes de France hexagonale en 2011 (respectivement 14 % et 32 %).

Source : ORSaG
Source : ORSaG

Sur la période 2009-2013, 162 décès par an en moyenne sont liés au tabagisme en Guadeloupe, soit 44 décès pour 100 000 habitants sur cette période. Ils représentent 6 % des décès totaux en Guadeloupe. Les cardiopathies ischémiques constituent 59 % des décès liés au tabac, les cancers du larynx, de la trachée, des bronches et des poumons 32 % et les bronchites chroniques et maladies pulmonaires obstructives, 9 %.

En Guadeloupe, la mortalité liée au tabac touche davantage les hommes que les femmes

Six décès liés au tabac sur dix concernent des hommes (61 %) et près de sept décès sur dix surviennent à 65 ans ou plus (69 %) La mortalité liée au tabac touche davantage les hommes que les femmes avec des taux standardisés respectifs de 62 décès pour 100 000 habitants et de 30 décès pour 100 000 habitants sur la période 2009-2013. Elle augmente également avec l’âge: elle représente 7 décès pour 100 000 habitants âgés de 35 à 44 ans, 42 décès pour 100 000 habitants âgés de 45 à 64 ans et 194 décès pour 100 000 habitants âgés de 65 ans ou plus sur la période 2009-2013. Cependant, la part des décès liés au tabac est plus élevée parmi les 45-64 ans où elle représente 9 % des décès totaux sur la période parmi les hommes et 7 % parmi les femmes (contre 6 % parmi les hommes et 4 % parmi les femmes âgées de 65 ans ou plus).

Les cancers de la trachée, des bronches et du poumon sont proportionnellement plus importants parmi les individus âgés de 45 à 64 ans. De 2009 à 2013, 50 décès liés au tabac ont eu lieu avant 65 ans en moyenne par an en Guadeloupe (mortalité prématurée) soit 31 % de l’ensemble des décès liés au tabac.

Cependant, la mortalité liée au tabac a diminué de façon significative au cours des dernières années ; le taux standardisé de mortalité est passé de 53 décès pour 100000 habitants sur la période 2001-2003 à 41 décès pour 100 000 habitants sur la période 2011-2013.

Source : ORSaG
Source : ORSaG

En 2014, 276 tonnes de tabac ont été importées en Guadeloupe et 84 tonnes ont été exportées. Les quantités et les valeurs des exportations et importations ont peu évolué entre 2012 et 2014. Les cigarettes représentent la principale importation de tabac (85 % de la quantité totale), devant les cigares (9 %) et le tabac à fumer (6 %). En 2008, les importations étaient de 272 tonnes et les exportations de 12 tonnes.

[quote]

Conclusions du Baromètre santé DOM 2014 en Guadeloupe :

  • Une consommation de tabac globalement stable depuis 2010 mais en augmentation parmi les jeunes,
  • Une consommation de tabac plus élevée parmi les hommes sauf parmi les jeunes,
  • Une diminution de la mortalité liée au tabac depuis 10 ans,
  • La population guadeloupéenne moins touchée par la mortalité liée au tabac que la populationvivant en France hexagonale.

[/quote]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.