Crédits photo : Institut Pasteur

Aux grands maux, les grands remèdes ! Afin de lutter le plus efficacement possible contre le virus Zika, l’Institut Pasteur à Paris reçoit ce lundi et ce mardi, plus de 600 experts et chercheurs venus de 43 pays. Tout ce beau monde échangera durant deux jours lors d’un sommet international sur le virus Zika.

Voilà plusieurs mois que le Zika circule à travers des dizaines de pays du monde principalement en Amérique du sud et en Amérique centrale. En Guadeloupe, en Martinique et en Guyane, le nombre de cas est rapidement monté en flèche en particulier en Martinique où des milliers de cas ont été recensés depuis le début de l’épidémie voilà quelques mois. Le virus a d’ailleurs touché de nombreuses femmes enceintes et provoqué notamment un cas de myélite chez une jeune fille de 15 ans mais aussi une microcéphalie.

En Guadeloupe, la Préfecture de l’île a diffusé cette semaine un communiqué  appelant à la vigilance « maximale » au vue de la hausse du nombre de cas répertoriés ces dernières semaines. Il est demandé aux habitants et surtout aux femmes enceintes « d’éliminer résolument les gîtes à moustiques à proximité et dans leur domicile et de se protéger efficacement des piqûres ».

Un colloque international oui, mais pourquoi ?

Durant deux jours, des centaines de scientifiques du monde entier échangeront autour du Zika afin d’analyser la situation, comparer les approches et surtout anticiper une arrivée prochaine sur l’Europe. Une attention particulière sera portée au moustique tigre (aedes albopictus) et au moustique Aedes aegypti considéré comme le vecteur de ce virus. Selon les scientifiques, le retour des beaux jours et du soleil sur l’Europe favoriseraient l’arrivée des moustiques et a fortiori, du virus Zika.

Pour rappel, le 1er février dernier, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) décrétait que le virus Zika constituait « une urgence de santé publique de portée mondiale ». Durant les deux jours de colloque à Paris (25 et 26 avril 2016), les scientifiques internationaux échangeront autour de cinq grands thèmes :

  • les complications neurologiques comme le syndrome de Guillain-Barré (qui génère des paralysies),
  • les microcéphalies,
  • la recherche vaccinale,
  • les techniques de diagnostic,
  • la lutte anti moustiques.

Plusieurs professionnels de la Santé exerçant en Martinique, en Guyane et à la Réunion participeront à ce colloque et présenteront leurs travaux sur diverses thématiques propres à leurs territoires respectifs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.