Le Transport Collectif en Site Propre (TCSP) de Martinique devrait bientôt être mis en service. Pour donner vie à ce projet, un chantier titanesque a été lancé il y a plusieurs mois. Des travaux qui n’ont pas facilité le quotidien des automobilistes. Le prix à payer faut-il croire pour donner vie à ce projet pharaonique dont le coût total est estimé à 380 millions d’euros. Découvrez-le en 5 questions et 5 chiffres.

Si vous résidez en Martinique ou si vous y étiez de passage ces derniers mois, vous avez sûrement dû apercevoir des grues, camions et autres engins titanesques implantés aux abords des voies rapides entre le Lamentin et Fort-de-France. Au pire, vous avez dû goûter à quelques embouteillages liés à des déviations ou modifications d’itinéraires.

Tout cela, c’est le fruit de travaux d’aménagements hors normes entamés sur l’axe reliant le Lamentin à Fort-de-France afin de lancer courant 2016, le TCSP en Martinique.

A ce propos, petit rappel en 5 questions :

1. Qu’est-ce qu’un T.C.S.P. ?

Le TCSP ou Transport Collectif en Site Propre est un système de transport public qui circule, en totalité sur une voie qui lui est réservée. En réservant l’exclusivité du site aux transports en commun, il se distingue donc, dans le principe, d’une voie de bus qui en France est généralement partagée avec les cyclistes et les taxis. Le concept de TCSP englobe donc les trains, métros, tramways et également Bus à Haut Niveau de Service (B.H.N.S.).

2. Comment va s’organiser le T.C.S.P. ?

Le Transport en Commun en Site Propre va s’articuler sur le territoire du Centre de la Martinique autour de deux lignes :

  • Une ligne A (Mahault/Pointe Simon),
  • Une ligne B (Carrère/Pointe Simon).

tcsp2

Les véhicules qui emprunteront les voies du T.C.S.P. seront des Bus à Haut Niveau de Service (B.H.N.S.) c’est-à-dire des bus de 24 mètres articulés possédant des portes latérales.

3. Qu’est-ce qu’un B.H.N.S ?

Un B.H.N.S, ou Bus à Haut Niveau de Service est un Transport Collectif en Site Propre qui assure un niveau de service supérieur aux bus conventionnels en associant une fréquence soutenue, une amplitude horaire élevée, un accès pour les personnes à mobilité réduite, un confort optimal, des stations le long du parcours et un système de billetterie automatique aux quais.

4. Pourquoi un Bus à Haut Niveau de Service et pas un tramway sur rail ?

Moins contraignant, moins coûteux à l’investissement, mieux adapté à la nature des sols sismiques et au climat tropical et avec des possibilités de réaménagement plus aisées que celles d’un tramway sur rail, le Bus à Haut Niveau de Service est une solution innovante. En France métropolitaine par exemple, ce système de transport s’est très largement développé au cours des cinq dernières années.

5. Quelles sont les particularités du bus qui sera mis en service ?

Il s’agit d’un bus bi-articulé de 24 mètres de long et d’une capacité de 140 places. Il disposera d’un système de propulsion hybride : diesel et électrique qui consomme près de 20% de moins qu’un bus classique et permet une nette diminution des rejets de gaz à effet de serre. Grâce à sa motorisation électrique, le bus sera totalement silencieux, limitant ainsi la pollution sonore.

Le TCSP de la Martinique en 5 chiffres

380

Soit le volume total d’investissement (en millions d’euros) sur la période 2003-2015, dont plus de 200 millions d’euros de travaux à réaliser de 2013 à 2015.

14

Le nombre de Bus à Haut Niveau de Service (B.H.N.S.) c’est-à-dire des bus de 24 mètres articulés qui emprunteront les voies du T.C.S.P.

14

Le nombre de kilomètres de voies express créées sur l’axe le Lamentin/Fort-de-France et sur lesquelles circuleront les BHNS.

3 à 6

Le nombre de voyageurs (en millions) estimés par an.

18

Le nombre de stations desservies toutes les 5 minutes.

Articles similaires

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.