Crédits photo : Teddy Riner (Facebook)

Symbole de réussite et de persévérance, Teddy Riner ne craint aucun défi et s’il y en a bien un qui lui tient à coeur, c’est bien d’être choisi comme porte-drapeau de la délégation française pour les Jeux Olympiques de Rio qui se déroulent dans trois mois et demi. Succèdera t-il à la guadeloupéenne Laura Flessel ?

La cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques, un moment inoubliable dans la carrière d’un sportif sélectionné pour représenter sa nation. Au sein de la délégation française, ils sont une bonne centaine à rêver de cet instant et parmi eux, le judoka Teddy Riner. Le champion olympique en titre (-100kg) l’a annoncé à nos confrères de L’Equipe : il est candidat pour être le porte-drapeau de la délégation française.

« Que représenterait pour vous le fait d’être porte-drapeau aux Jeux de Rio ? Une immense fierté. Être porte-drapeau, c’est se montrer exemplaire et indiquer le chemin à tous ces athlètes qui te suivent. C’est aussi donner le feu vert à la délégation en entrant le premier dans le stade Olympique », répond t-il au quotidien.

« Ces Jeux seront mes troisièmes, que j’ai déjà décroché l’or (en 2012, alors qu’il avait été 3e en 2008) et que je peux prétendre être porte-drapeau. Je ne vois pas de contrainte dans le fait de l’être, juste du plaisir », ajoute t-il avec assurance.

Comment se déroule la désignation du porte-drapeau ?

Cette mission incombe au Comité national olympique et sportif (CNOSF). L’heureux élu sera connu à la fin du mois de juillet mais avant cela, le CNOSF a demandé aux 27 fédérations représentées aux JO de Rio – toutes les fédérations olympiques d’été hormis celle d’hockey-sur-gazon – de «désigner deux ambassadeurs, un garçon et une fille qualifiés ou qualifiables pour les Jeux», indique Le Figaro. Ces noms seront présentés ce mercredi, au Palais Chaillot, lors de la célébration du J-100 des JO ensuite, le CNOSF mettra en place un système de sélection, ainsi qu’un vote électronique secret.

Si le nom de Teddy Riner devrait apparaître parmi les 100 pré-sélectionnés, il peut garder en tête que lors des derniers Jeux Olympiques à Londres en 2012, le porte-drapeau de la délégation française était l’une de ses compatriotes guadeloupéennes, en la personne de Laura Flessel.

Pour ce qui est du judo, seuls deux judokas ont eu l’honneur d’être désigné porte-drapeau : Angelo Parisi (en 1984) et David Douillet (en 2000). 2016 portera peut-être chance à Teddy Riner ! La réponse en Juillet prochain…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.