La Réunion est sur le qui-vive après la confirmation par l’Agence Régionale de Santé de l’Océan Indien de la présence sur le territoire d’un patient atteint du Zika. Selon l’ARS, il s’agirait d’une personne ayant séjourné en Martinique et arrivée le week-end dernier à la Réunion.

Le psychose n’est pas installée mais des mesures de prévention ont été mises en oeuvre autour du patient afin d’éviter la propagation du virus à La Réunion, indique Ouest France. Le quotidien français se base sur l’annonce de l’ARS concernant la présence sur l’île d’une personne prise en charge samedi dernier par le centre hospitalier de Saint-Denis et atteinte du virus Zika.

« Un prélèvement a été réalisé et le diagnostic de Zika a été confirmé », détaille l’agence de santé. « Il s’agit d’une personne ayant séjourné en Martinique et qui est arrivée le samedi 5 mars à La Réunion où les symptômes sont apparus », indique l’Agence régionale de santé de l’océan Indien. Le cas a été confirmé ce lundi mais n’a été rendu public que ce jeudi.

Cependant, rappelons qu’à ce jour, aucun cas de Zika autochtone, c’est-à-dire contracté sur le territoire réunionnais et non à l’occasion de voyages, n’a été identifié dans ce département français de l’océan Indien.

Dans son dernier bulletin épidémiologique, la CIRE Antilles-Guyane recensait un peu plus de 11 000 cas cliniquement évocateurs de Zika aux Antilles Guyane, dont 9 240 en Martinique. En Guadeloupe, la tendance est à l’augmentation lente et diffuse du nombre de cas sur le territoire même si au 3 mars dernier, les statistiques ne font état que de 66 cas biologiquement confirmés.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.