Crédits photo : HappyMan Photography

A les voir tout sourire en Guadeloupe avant le début du 1er tour de la Coupe Davis, on se doutait bien que le courant passait plutôt bien entre Yannick Noah et Gaël Monfils. Une « complicité » qui n’est pas passée inaperçue aux yeux des médias notamment de L’Equipe.

Le quotidien sportif revient ce mardi sur la collaboration entre Yannick Noah et Gaël Monfils. Le long stage en Guadeloupe afin de préparer le 1er tour de la Coupe Davis face au Canada semble avoir porté ses fruit sportivement parlant mais également sur le plan humain. Vainqueur du 1er match en Guadeloupe, Gaël Monfils a ainsi mis l’équipe sur de bons rails. Les empoignades, congratulations et autres échanges naturels et spontanés avec son capitaine, témoignaient d’une excellente entente.

« J’adore Yannick. Quand je peux lui gratter du temps, j’aime bien. Il nous a un peu reproché de ne pas assez l’appeler mais on est timides et forcément un peu impressionnés. Là, il est capitaine, c’est plus facile d’aller lui parler et même d’être dans la déconne sur certaines choses. Quand j’ai des discussions avec lui, il me comprend bien. Que ça aille ou pas, c’est plus facile de lui parler. C’est toujours le vainqueur de Roland-Garros mais on a passé du temps ensemble, on a échangé, c’est donc plus facile. Je l’aime beaucoup. Ce qui est important, c’est ma sensibilité à pas mal de choses. Quand j’arrive à bien la contrôler, c’est beaucoup plus facile pour moi », confie Gaël Monfils à L’Equipe.

Le moins que l’on puisse dire c’est que la préparation en Guadeloupe aura fait le plus grand bien à Gaël Monfils. Le guadeloupéen vient de se qualifier pour les huitièmes de finale du tournoi d’Indian Wells, aux Etats-Unis.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.