Crédits photo : Outremer network

Par Céline Guiral,

Initiés par le réseau d’entrepreneurs Outremer Network, La Nouvelle PME et la fondation Fontanet, les Jeudis de la Stratégie reviennent pour la 4e année consécutive. En 2016, le concept s’est encore étoffé. Au-delà de sessions de formation à l’entrepreneuriat, en « visio » et depuis Paris, le programme offre désormais un accompagnement aux jeunes entrepreneurs et une aide à la levée de fonds, via notamment des partenaires prestigieux.

Apprendre, comprendre, entreprendre. Ce triptyque, popularisé par le flow du rappeur français Kery James, pourrait résumer à lui seul l’ambition des Jeudis de la Stratégie. Le programme (consistant) d’aide à l’entrepreneuriat est développé depuis 2012 par trois acteurs : le réseau d’entrepreneurs Outremer Network, la fondation Fontanet et La Nouvelle PME.

Le rendez-vous annuel, dont le nombre de participants enfle à chaque édition, a d’abord eu pour ambition de proposer et de diffuser à travers son réseau, en France, outre-mer et à l’étranger, des sessions de formations dématérialisées à l’entrepreneuriat. Depuis 4 ans, chaque mois de mars, de jeunes entrepreneurs se connectent aux quatre coins du monde, via visoconférence, lors de quatre demi-journées (les 17, 24, 31 mars et 7 avril pour cette session 2016 ndlr).

Crédits photo : Outremer network
Crédits photo : Outremer network

Depuis Lyon, Alger, les Antilles, la Guyane, ou encore la Réunion, peu manqueraient ce rendez-vous numérique. Et pour cause. Ces jeunes entrepreneurs s’abreuvent ainsi des conseils d’un des patrons français les plus emblématiques du CAC 40, Xavier Fontanet. L’ex-Pdg d’Essilor, ex capitaine de Bénéteau, reste un modèle pour bon nombre de ces jeunes générations qui rêvent de marcher dans les pas de cet entrepreneur charismatique et conquérant.

Xavier Fontanet - Crédits photo : Outremer network
Xavier Fontanet – Crédits photo : Outremer network

Programme d’accélération

« Cette année, si le format des JDS reste le même, avec une visio à 360°, le concept a un peu évolué », annonce Daniel Hierso, président d’Outremer network. « D’abord, notre audience s’étend puisque pour la première fois cette année, les JDS sont suivies depuis le Mali via nos partenaires sur place ».Une connexion africaine qui vient s’ajouter à la liste déjà en place avec Paris, Lyon, Grenoble, la Réunion, la Martinique et la Guyane. Et de poursuivre : « Mais surtout, au-delà de la formation à l’entrepreuneuriat, nous allons proposer désormais une véritable boîte à outils aux jeunes pousses à travers un programme d’accélération sur plusieurs mois ».

Et ce, à travers deux types d’action pour les entreprises les plus prometteuses : l’octroi de bourses estampillées HEC ou Boston Consulting Group, mais également un concours baptisé  Innovation Outre-Mer baptisé en 2015. Ce dernier garantit aux lauréats d’intégrer les meilleurs accélérateurs des partenaires du réseau Outremer network. Lesquels se nomment BNP Paribas, Crédit Agricole centre Est, l’incubateur du câbleur éponyme Orange Fab ou encore BPI France à travers son accélérateur de startups dont le coup d’envoi vient d’être lancé. Bref,  « Ce n’est pas juste un prix pour un prix, prévient de son franc parler Daniel Hierso. Il ne s’agit pas d’une médaille en chocolat ».

« Un feeling qui se crée »

Mais pour revenir aux bourses, le coup de poker de ces JDS 2016, c’est bien ce partenariat fructueux et réitéré avec la branche française du Boston Consulting Group. Daniel Hierso ne cache pas sa satisfaction : « Pour bien comprendre, il faut savoir que le BCG, cador mondialement reconnu de la stratégie d’entreprise, n’accompagne traditionnellement que des boîtes du CAC 40. Il n’a, en règle général, que peu d’intérêt pour les TPE ». Et pourtant, l’expérience réussie de l’accompagnement de jeunes pousses du réseau à l’image de Kadalys en Martinique, jeune startup innovante autour de la phytothérapie créole, a fini de convaincre le BCG de poursuivre l’aventure. « Quand ces jeunes managers sont sérieux et déterminés, il y a un feeling qui se crée, explique Daniel Hierso. L’accompagnant est conforté dans son rôle et tout le monde est gagnant ».
A l’image du suivi personnalisé des lauréats de la bourse BCG, celle d’ HEC, d’un montant de 18 000 euros, offre quant à elle une formation certifiante annuelle aux jeunes dirigeants.

Développer la force de vente

A noter également que cette année, l’accent est également mis lors des JDS sur le déploiement de la force commerciale des talents accompagnés. « On s’est rendu compte qu’une fois scannés les besoins des entreprises, il manquait souvent, derrière, la force de vente. Nous allons les booster désormais, avec l’aide et l’appui d’un autre réseau, celui des DCF, la Direction des commerciaux de France ». Apprendre, comprendre…

[quote]

Prochains rendez-vous :

Les 17, 24, 31 mars et 7 avril pour les formations en visio et l’atelier levée de fonds, puis programme d’accompagnement sur plusieurs mois pour les lauréats.

S’inscrire : www.jeudisdelastrategie.com

[/quote]

Articles similaires

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.