Tortillon de tortue imbriquée Eretmochelys imbricata - Crédits photo : A. Le Moal / tortuesmarinesguadeloupe.org

La période de ponte des tortues vient de commencer, en Guadeloupe. Jusqu’à la fin octobre, elles vont se succéder sur les plages de l’archipel. Voici les sites et les périodes durant lesquelles vous pourrez les observer en prenant soin de respecter la charte de bonne conduite du réseau établie par le Réseau Tortues Marines de Guadeloupe (RTMG).

Toutes les espèces de tortues marines sont protégées par la loi. En Guadeloupe, seules quelques personnes habilitées et identifiées ont le droit de les toucher à des fins scientifiques. La peine encourue en cas d’infraction s’élève à 15 000 euros et 1 an de prison rappelle l’organisme.

Durant l’année, les écovolontaires du RTMG suivent 151 plages de pontes de tortues marines. Les espèces de tortues marines pouvant être côtoyées dans les eaux territoriales de la Guadeloupe sont quant à elles au nombre de 5. D’ici quelques jours, débute la période de ponte des tortues luth, imbriquées et vertes.

Source : Tortues Marines de Guadeloupe / RTMG
Source : Tortues Marines de Guadeloupe / RTMG

OBSERVATION EN MER

Les meilleurs sites pour de l’observation en palmes, masque et tuba sont :

  • Plage de Bouillante : Il faut rechercher les tortues vertes sur les herbiers situés devant la plage, parfois à quelque dizaines de mètre du bord, notamment en face de la plage de Petit Malendure, située juste au nord de la plage principale. Les tortues sont souvent entre les bateaux. Les tortues imbriquées sont à rechercher sur les reliefs (coraux) au nord de la baie. Il suffit de longer la cote.
  • Petite anse de Pointe Noire (sud pointe Ferry) et Anse Caraibes (sud Pointe Noire) : ce sont également de bons sites pour observer les tortues marines, vertes sur les herbiers et imbriquées sur les bords de baie.
  • Petite terre : réserve naturelle accessible en bateau sur la journée. Les tortues sont à rechercher dans le lagon (attention aux courants). Ce site permet également l’observation de raies et de jeunes requins (inoffensifs).
  • Avec les clubs de plongée : Les tortues marines sont régulièrement observées lors de baptême ou plongées de différents niveaux. Nous vous invitons à vous renseigner auprès des clubs de plongée.

OBSERVATION SUR TERRE

On peut également avoir l’ heureuse surprise d’observer 3 espèces de tortues marines en pontes, la tortue imbriquée, la tortue verte et la tortue luth.

D’une manière générale toutes les plages de la Guadeloupe peuvent accueillir des pontes de tortues marines. Toutefois chaque espèce a une préférence de plage :

  • La tortue luth : Elle pond sur de larges plages avec une profondeur de sable importante, généralement ouvertes sur l’Atlantique et ne présentant pas ou peu d’obstacles (telles que barrières récifales)
Tortue luth Dermochelys coriacea en ponte de jour - Crédits photo : tortuesmarinesguadeloupe.org
Tortue luth Dermochelys coriacea en ponte de jour – Crédits photo : tortuesmarinesguadeloupe.org
  • La tortue imbriquée : Elle pond sur des plages avec des caractéristiques très variables, toutefois elle affectionne les plages courtes et abritées avec une importante végétation (herbe bord de mer, liane patate, catalpa, raisinier…). Elle pond aussi sur des plages où le substrat est très variable (sable fin, sable grossier, zone terreuse, plage avec de nombreuses zones de galets…). Elle est capable de franchir des obstacles pour accéder à la zone de sable. C’est la tortue que nous retrouvons sur la quasi-totalité des plages de la Guadeloupe.
Tortillon de tortue imbriquée Eretmochelys imbricata - Crédits photo : A. Le Moal / tortuesmarinesguadeloupe.org
Tortillon de tortue imbriquée Eretmochelys imbricata – Crédits photo : A. Le Moal / tortuesmarinesguadeloupe.org
  • La tortue verte : Elle pond sur différentes plages où la profondeur de sable est relativement importante ; ce sont des plages avec une végétation importante qui peuvent être abritées ou ouvertes sur l’océan.
Tortue verte Chelonia mydas sur son site d'alimentation - Crédits photo : A. Chabrolle / tortuesmarinesguadeloupe.org
Tortue verte Chelonia mydas sur son site d’alimentation – Crédits photo : A. Chabrolle / tortuesmarinesguadeloupe.org

La charte de bonne conduite

  1. Si j’observe une tortue sur la plage, que dois-je faire ?

Une tortue sur la plage est en activité de ponte. C’est une étape importante pour la survie de l’espèce, mais au combien sensible au dérangement.

  • Rester à une distance de plus de 10 mètres de la tortue pour ne pas la déranger et afin de profitez de cette rare observation
  • Eteindre ou masquer (si possible) les lumières à proximité
  • Ne pas photographier ou éclairer avec une lampe la tortue afin de compromettre la ponte
  • Ne pas toucher la tortue ou ses œufs
  • Participez à notre programme de science participative en renseignant votre observation sur notre base de données.

Recommandations : Si je désire voir des tortues marines en ponte, je me renseigne sur les sorties encadrées par des associations. Dans tous les cas, j’utilise une lampe qui éclaire en rouge, pour ne pas perturber les tortues marines.

2. Si j’observe une tortue sur la plage, que dois-je faire ?

Une tortue observée en mer est généralement en phase d’alimentation ou de repos. Sur son site d’alimentation, ces reptiles passent une grande partie de leur journée à se nourrir et constituer ainsi des réserves énergétiques. Tout dérangement altère le cycle de vie de la tortue et peu nuire à son état de santé.

  • Rester à une distance de plus de 10 mètres de la tortue pour ne pas la déranger
  • Rester en surface pour voir évoluer la tortue et profitez de cette belle rencontre
  • Ne surtout pas poursuivre une tortue qui s’écarte de vous, au risque de la stresser et de la faire déserter le site d’alimentation
  • Ne surtout pas toucher la tortue (interdit par la réglementation), au risque de véhiculer des maladies d’une tortue à une autre
  • Participez à notre programme de science participative en renseignant votre observation sur notre base de données.

Recommandations : Pour votre sécurité, nous vous conseillons de vous équiper d’une bouée de surface, pour que les bateaux puissent vous localiser.

3. Si j’observe des nouveau-nés, que dois-je faire ?

En cas d’observation de nouveau-nés, il est indispensable de ne pas intervenir et de les laisser gagner la mer naturellement. Tout au plus, il est possible :

  • De protéger les jeunes tortues des prédateurs (chiens, crabes, oiseaux…)
  • Dégager l’espace entre le nid et la mer en cas de présence d’obstacles (branches, sargasses, …)
  • Faire une « haie d’honneur » aux petits pour contenir le public
  • Eteindre ou masquer (si possible) les lumières à proximité de nuit, ne pas photographier ou éclairer avec une lampe
  • Ne pas toucher les nouveau-nés

Cependant, si vous retrouvez des nouveau-nés désorientés, qui ont pris une direction opposée à la mer, nous vous invitons à les rassembler dans un récipient de type seau et à les déposer délicatement sur le sable à proximité de l’eau (jamais directement dans l’eau) afin qu’ils puissent gagner l’océan.

4. Si j’observe une tortue échouée, que dois-je faire ?

Une tortue sur la plage n’est pas forcément une tortue en détresse, elle peut simplement être à la recherche d’un site de ponte. La tortue peut être blessée ou inanimée (morte).

Si la tortue est blessée, je préviens :

  • l’association IGREC MER qui s’occupe du soin des tortues marines. Cette association est hébergée à l‘Aquarium de Guadeloupe.
  • le coordinateur du RTMG, qui préviendra les responsables locaux pour prendre en charge la tortue

La tortue est inanimée/morte, je préviens :

  • le coordinateur du RTMG, qui préviendra les responsables locaux pour constater l’échouage de la tortue
  • je peux prendre des photos et les envoyer au coordinateur du RTMG.

Dans les deux cas, je peux participer au programme de science participative en renseignant mon observation.

5. Si je suis témoin d’infractions ou de braconnages sur des tortues marines, que dois-je faire ?

Contactez :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.