Les autorités sanitaires américaines sont sur le pied de guerre après l’annonce par le CDC ce mardi, de la découverte de 14 cas suspects d’infection par le virus Zika par voie sexuelle. Les 14 personnes concernées sont des femmes, dont certaines enceintes. Une enquête a été diligentée par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Dans un communiqué publié sur le sur site web, les CDC détaillent la situation en cours. Sur les 14 femmes concernées, l’infection par le virus Zika a été confirmée :

  • chez 2 femmes. Les tests effectués chez leurs partenaires n’ont pas encore donné de résultats.
  • pour 4 autres femmes, les premières analyses ont révélé la présence du virus Zika. Des examens complémentaires seront nécessaires pour confirmer l’infection.
  • Les prélèvements et analyses continuent pour les 8 dernières femmes.

D’après toutes les informations disponibles, aucune de ces patientes n’a voyagé dans les pays touchés par l’épidémie, contrairement à leurs partenaires masculins. Ces derniers ont rapporté des symptômes de l’infection Zika (fièvre, éruptions cutanées, douleurs musculaires) deux semaines avant leurs compagnes.

« A ce stade, rien ne prouve qu’une femme peut transmettre le virus Zika à son partenaire. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires », souligne les CDC. La transmission virus Zika par voie sexuelle dépassé désormais le stade d’hypothèse et se pourrait être une certitude pour les experts.

En outre, une étude menée sur un homme de 68 ans a montré que le virus Zika persiste au moins 62 jours dans le sperme, précise Pourquoi Docteur. Ainsi, pendant au moins deux mois les hommes revenant ou vivant dans des pays touchés par Zika pourraient transmettre le virus par voie sexuelle.

Compte tenu des risques, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a émis un nouvel avis le 8 février dernier dans lequel il recommande aux femmes enceintes « d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant la durée de la grossesse ». Pour les femmes en âges de procréer ou désirant un enfant, les experts préconisent « d’envisager une contraception pendant la durée de l’épidémie de Zika dans la zone où elles vivent ».

Une information qui tombe alors même que la Ministre de la Santé, Marisol Touraine effectue une visite ministérielle de plusieurs jours aux Antilles-Guyane. Elle est arrivée ce mercredi en Guadeloupe puis se rendra en Martinique et en Guyane avant de rejoindre Paris, en début de semaine prochaine.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.