Retenez bien ce nom : Naomi Osaka car vous entendrez sûrement parler de cette jeune femme d’ici quelques temps. Classée actuellement 127ème mondial, la jeune joueuse de tennis professionnelle s’est révélée au grand public en janvier dernier après ses deux victoires à l’Open d’Australie. Née d’une mère japonaise et d’un père haïtien, elle est d’ores et déjà considérée comme la nouvelle perle du tennis mondial. 

Elle représente le Japon mais a grandi au Etats-Unis ou elle a perfectionné son jeu. Sa première performance de haut vol : une victoire l’an dernier lors de la prestigieuse « WTA Rising Stars Invitational »  à Singapour, nous apprend Loop Haïti. Plus récemment, la tenniswoman a récidivé en battant la 18ème mondial, Elina Svitolinan.

Une victoire qui en dit sur son potentiel et comme un symbole, la jeune tenniswoman a posé avec la star Venus William. Passage de relais entre deux générations ?

With Venus🌟

Une photo publiée par Naomi Osaka (@osakatennis) le

Une belle carrière qui démarre et une belle histoire familiale puisque l’entraîneur de Naomi Osaka n’est autre que son père, Leonard François. Selon Loop Haïti, c’est lui qui aurait poussé sa fille à représenter le Japon au lieu des Etats-Unis où elle a vécu la majorité de sa vie.

Le talent est dans la famille puisque Naomi Osaka est la cousine Zachary Heriveaux, le jeune joueur de football professionnel évoluant en Major League Soccer et qui porte les couleurs d’Haïti, ajoute le journal haïtien.