2980, c’est le nombre de polynésiens sollicités le week-end dernier dans le but de battre le record du monde du plus grand rassemblement de Ori Tahiti (danse tahitienne), ce qui a été fait selon 24 heures. La prestation s’est déroulée au sud de l’île de Tahiti, en Polynésie française.

Au-delà du challenge, l’objectif de ce rassemblement était d’entrer dans le livre Guinness des records et pour se faire, les polyénsiens ont répondu présent comme le prouve cette vidéo : (images : Tahiti Infos)

Le précédent record était détenu par le Mexique, avec 1.539 danseurs rassemblés sur un terrain de football en septembre 2015.

«Ils étaient bien 3000 à danser, mais ils étaient une vingtaine sans leur paréo rouge ou leur couronne, alors on en compte 2980, et on va envoyer les photos et les vidéos de TNTV (la chaîne locale, NDLR) comme preuves au Guinness pour qu’ils valident», a déclaré Me Jean-Pierre Elie, huissier de justice à Papeete à l’AFP.

7 minutes de danse après des heures et des heures de répétitions

Pour organiser cette performance dans les meilleures conditions et accueillir autant de monde, il fallait voir grand. Du coup, les organisateurs ont pris position sur le green du golf d’Atimaono à Tahïti. Selon 24 heures, il a accueilli les danseurs dès midi, et les premiers arrivés ont pu répéter la chorégraphie de 7 minutes pendant plus de 4 heures, au mépris des averses. Des répétitions étaient proposées depuis plusieurs semaines tout autour de l’île de Tahiti, ainsi que dans d’autres îles polynésiennes, comme Moorea, Raiatea ou Bora Bora. Les internautes pouvaient même s’entraîner devant les tutoriels proposés sur le web.

Pour rappel, les polynésiens savent faire en matière de performances record. Le dernier en date, le 11 avril 2015 avait regroupé 4 750 joueurs de ukulélé à Papeete.