Voilà une annonce qui pourrait donner des idées du côté des départements et régions d’outre-mer! Le gouvernement de Sainte-Lucie par le biais de son cabinet ministériel a fait part de son accord afin que soit adoptée, une version créole de l’hymne national saint-lucien. Une décision qui intervient au moment où Sainte-Lucie célébrait hier le 37ème anniversaire de son indépendance.

Lorsque l’on évoque Sainte-Lucie et les langues parlées sur le territoire, on pense tout de suite à l’anglais et pourtant, le créole est considéré par une majeure partie des saint-luciens comme une langue maternelle. C’est en s’appuyant sur cette approche et ce ressenti, que le gouvernement saint-lucien a validé il y a quelques jours, une version en créole de l’hymne national. Coïncidence ou non, cette annonce du gouvernement intervient au lendemain de la Journée internationale des langues maternelles initiée par l’UNESCO.

Selon Saint-Lucia Daily News, les séances de travail pour aboutir à la concrétisation de ce projet d’hymne en créole a débuté un peu avant 2010. Alors qu’un groupe de l’église de Gros Islet avait vaillamment tenté une version antérieure en créole, le Comité de la langue créole du Folk Research Centre, présidé à l’époque par la conférencière Lindy-Ann Alexander a décidé de développer l’idée et de demander l’adoption formelle d’une version créole de l’hymne national saint-lucien qui s’inspire dans l’ essence et dans la signification de la version originale écrite en anglais par feu, père Charles Jesse, OBE.

Si vous êtes un(e) fan des hymnes nationaux (et oui, ça existe!), voilà pour vous les paroles de l’hymne saint-lucien mis en ligne par le Saint-Lucia Daily News :

Chanson Nasyonnal Sent Lisi (National Anthem of Saint Lucia)

1

Fi èk fis, manmay Sent Lisi

Chéwi péyi nésans-nou

Péyi montany, lans èk valé

Pli bèl lil ki asou late!

Nenpòt plas nou vwayajé

Toujou chéwi lil natal-nou

2

Sa pa tan nasyon bat ladjè

Pou bèlté Élenn nou-an

Sa pa tan wivòt èk konba

Té twoublé lavi nou tout

Mètnan, syèl-la éklèsi

An lawout nèf ouvè pou nou

3

Dyé, Senyè, benni péyi-nou

Pwotéjé’y kont tout malè

Fè nou viv ansanm an lapé

Fè nou fò an kò é lam

Endé nou tjenn kon pwensip

Jistis, Lamou, Lavéwité!

Articles similaires

2 Commentaires

  1. Vraiment eidicule la phrase « Voilà une annonce qui pourrait donner des idées du côté des départements et régions d’outre-mer! » Saint-Lucia est un État indépendant, par chance, et non une colonie d’un État jacobin, centraliste, colonialiste, monolingüe et monoculturel comme la France. La France n’a jamais permis d’officialiser des hymnes et de surcroît dans une autre langue à aucun de ses territoires, pas même les drapeaux qui sont tolérés sans plus…

  2. Je trouve ça bien pour Sainte Lucie, c’est une bonne chose pour le créole et sa représentativité dans le monde.
    Pour ce qui est du commentaire de Pep, si L’indépendance de Sainte Lucie était tellement une chance, je ne comprends pas pourquoi ils envient tant les Martiniquais alors …

    Pour ce qui est de la chance de Sainte Lucie … Avec un PIB par Habitant de 7500 USD et un salaire moyen de 544 USD par mois … La chance, c’est une question de point de vue !

    Mais Pep, tu sais, rien ne t’empêche de partir en fait, je suis sûr que Sainte Lucie a un job pour toi payé 400€ par mois !

    A bon entendeur ;)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.