Centers for Disease Control and Prevention, Atlanta, GA

Coup dur pour le tourisme ? Il y a quelques semaines déjà, les autorités sanitaires américaines recommandaient récemment à leurs voyageurs d’éviter 14 pays où le zika sévit actuellement. Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des États-Unis ont ajouté ce vendredi, huit pays à la liste des destinations déconseillées. Parmi elles : la Guadeloupe et Saint-Martin.

En pleine saison touristique, les Antilles-Guyane se seraient sûrement bien passées de cette nouvelle qui pourrait avoir des conséquences néfastes pour l’économie antillo-guyanaise. Le CDC a en effet annoncé aujourd’hui l’ajout de 8 destinations à sa black-list des pays à éviter en raison de la présence du virus zika.

Le CDC estime que les femmes enceintes devraient envisager de retarder leurs voyages vers ces pays puisque le moustique Aedes aegypti peut être porteur du Zika, qui a été associé à des cas de microcéphalie. Les enfants qui sont atteints de microcéphalie ont une tête plus petite que la normale et leurs cerveaux ne peuvent se développer correctement.

Lancée il y a une semaine, l’alerte touchait donc 14 pays dont deux d’outre-mer. A la Guyane et la Martinique, s’ajoute désormais la Guadeloupe et Saint-Martin, ce qui porte le total à 21 pays.

Les 14 pays déconseillés lors de la première alerte :

  • le Brésil ;
  • la Colombie ;
  • le Salvador ;
  • la Guyane française ;
  • le Guatemala ;
  • Haïti ;
  • le Honduras ;
  • la Martinique ;
  • le Mexique ;
  • le Panama ;
  • le Paraguay ;
  • Porto Rico ;
  • le Suriname ;
  • le Venezuela.

Les 8 autres destinations ajoutées ce vendredi :

 

  • la Barbade ;
  • la Bolivie ;
  • l’Équateur ;
  • la Guadeloupe ;
  • Saint-Martin ;
  • Guyana ;
  • le Cap-Vert ;
  • les îles Samoa.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire