Crédits photo : parti-socialiste.fr

On le savait déjà, les récentes déclarations de la Ministre de la Santé, Marisol Touraine recommandant aux femmes enceintes de reporter leur voyage vers les Antilles-Guyane en raison de la présence du Zika n’ont pas fait l’unanimité. Cette fois, c’est la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin qui monte au créneau.

Dans une interview accordée ce vendredi à Sud Radio et Public Sénat, la Ministre des Outre-mer relativise la recommandation de Marisol Touraine aux femmes enceintes de différer leur voyage dans les Antilles et en Guyane, révèle Sud Ouest.

« La particularité du Zika par rapport à la Dengue ou au Chikungunya, qui sont un peu des maladies similaires, c’est qu’on suspecte un risque de malformations pour les bébés. Donc, c’est vrai qu’il faut être prudent, mais, à mon sens, une femme (enceinte) qui met du produit antimoustique, qui dort avec une moustiquaire ou avec une clim’ fraîche, elle a un risque très limité », a déclaré Mme Pau-Langevin sur Sud Radio et Public Sénat.

« Moi, il me semble qu’il n’y a pas des solutions aussi drastiques (à prôner) que de dire n’allez pas dans les Antilles-Guyane », a insisté George Pau-Langevin, qui « rappelle que la Réunion n’est absolument pas concernée ».

 

Si le Zika touche actuellement les Antilles-Guyane mais également depuis peu les Etats-Unis et l’Europe, la Ministre des Outre-mer ne souhaite pas qu’une psychose s’installe et se justifie : « Il est clair que puisque l’épidémie maintenant est en Amérique latine, notamment au Brésil, elle s’est étendue à la Guyane et aujourd’hui à la Martinique ». Mais du fait de l’expérience de la lutte contre le chikungunya, « tout ce qui consiste à lutter contre les moustiques est mis en œuvre dans les territoires », « éliminer les eaux dormantes », « nettoyer les gouttières », a assuré Mme Pau-Langevin.

Articles similaires

Laisser un commentaire