L’information est dévoilée par Latribune.fr, le laboratoire pharmaceutique Sanofi a décroché la première autorisation de mise sur le marché pour le Dengvaxia au Mexique, afin de soigner les malades infectés par la dengue. A terme, il pourrait générer plus d’un milliard de dollars par an, selon le PDG de Sanofi Pasteur.

La division vaccins de Sanofi a décroché aujourd’hui au Mexique, la première autorisation de mise sur le marché pour son tout premier vaccin pour la prévention de la dengue, le Dengvaxia. Une première mondiale.

“Dans l’histoire de la santé publique c’est un moment très important”, et “dans le domaine des vaccins c’est l’innovation de la décennie”, a estimé Olivier Charmeil, le PDG de Sanofi Pasteur, dans un entretien à l’AFP.

Selon les propos rapportés par Latribune.fr, sa mise au point a pris 20 ans et selon les derniers résultats des études cliniques, le Dengvaxia offre une protection contre la Dengue de 66% aux individus vaccinés de 9 ans et plus, et évite à 80% le risque d’hospitalisation.

La maladie transmise par le moustique circule depuis fort longtemps aux Antilles-Guyane. Selon un récent bulletin épidémiologique publié par la CIRE Antilles-Guyane, de nombreux cas ont été détectés ces dernières semaines en Guadeloupe et en Martinique, sans que cela ne soit alarmant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.