Après la statut érigée en sa mémoire dans sa commune d’origine Sainte-Marie, un square rebaptisé en son nom, cette fois c’est une avenue qui portera bientôt le nom de Clarissa Jean-Philippe, la policière martiniquaise tuée par Amedy Coulibaly lors des attentats à Paris en janvier 2015.

La France et l’Outre-mer n’oublie pas Clarissa Jean-Philippe. Rappelez-vous, huit mois après le drame parisien qui a coûté la vie à la policière martiniquaise, une statue réalisée par l’artiste Jean-Marc de Pas a été érigée en sa mémoire dans sa commune natale Sainte-Marie, en Martinique.

Et en cette fin d’année, deux villes de France ont décidé de lui rendre à nouveau hommage : la première, Carrières-sous-Poissy dans les Yvelines qui, par le biais de ses élus locaux a décidé de renommer son square Aristide Briand, en square Clarissa Jean-Philippe. La deuxième ville à honorer la mémoire de la martiniquaise est Montrouge qui se trouve dans les Hauts-de-Seine. Son conseil municipal a lui aussi procédé à une modification de nom le 17 décembre dernier. Cette fois ce n’est pas un square mais une avenue : « l’avenue de la Paix » portera également le nom de Clarissa Jean-Philippe.

 

Contactée par nos confrères de France tv Infos, la mairie de la ville a confirmé que le nom de la jeune femme « sera inscrit sous le nom de l’avenue de la Paix. La rue portera les deux noms ».

Articles similaires

Laisser un commentaire