Jovenel Moïse (à g.) et Jude Célestin (à d.), les deux candidats en lice au second tour de l'élection présidentielle en Haïti

La politique en Haïti de nouveau au coeur de l’actualité. Le 2ème tour de l’élection présidentielle dans le pays prévu le 27 décembre prochain a été reporté, annonce faite hier par le Conseil électoral provisoire (CEP).

Selon les médias locaux, ce report serait lié à la création d’une« commission d’évaluation électorale », censée faire la lumière sur les accusations de fraude lors du 1er tour de scrutin, fin octobre 2015, évoquées par l’opposition.

Lors du 1er tour, Jovenel Moïse, du Parti haïtien Tèt Kale devançait son adversaire Jude Célestin de LAPEH. Arrivé en deuxième position au premier tour, Jude Célestin aurait comparé le vote à une « farce ridicule », selon la-croix.com.

Ce report d’élection complique un peu plus la situation du pays car toujours selon la-croix.com, la date du second tour devra s’inscrire dans un calendrier serré : la passation de pouvoir entre le président sortant, Michel Martelly, et son successeur, doit intervenir avant le 7 février, d’après la Constitution.

report.jpg
Communiqué de presse du Conseil électoral provisoire annonçant le report du second tour de l’élection présidentielle en Haïti

D’autre part, depuis l’annonce des résultats du premier tour fin octobre, les manifestations s’enchaînent et sont souvent le théâtre de violences et d’incidents. Le 16 décembre dernier, ils étaient entre 2 000 et 3 000 à Port-au-Prince à manifester dans les rues afin de dénoncer un « coup d’État électoral ».

Articles similaires

Laisser un commentaire