Crédits photo : Victorin Lurel (Facebook)

Qui aurait parié sur un scénario aussi épique au moment où la Guadeloupe se portait candidate pour recevoir le 1er tour de la Coupe Davis entre la France et le Canada, du 4 au 6 mars 2016 ? Aujourd’hui, l’événement sportif qui se voulait être un cadeau historique pour les guadeloupéens et l’Outre-mer, prend désormais une tournure politique.

Trois semaines après avoir été choisi par la Fédération Française de Tennis pour recevoir un événement de classe mondiale, la Guadeloupe se retrouve au centre des débats voire au coeur d’une nouvelle polémique. La raison ? la possibilité envisagée par le Conseil Régional de la Guadeloupe de renoncer à l’organisation de l’événement pour des raisons budgétaires. « L’organisation coûterait non pas un mais quatre millions d’euros à la collectivité », selon l’entourage d’Ary Chalus qui s’est confié à nos confrères de L’Equipe.

Après cette annonce, la réaction du Ministre des sports, Patrick Kanner n’a pas tardé. Dans une interview accordée à RTL hier, le Ministre a rappelé sa volonté de maintenir ce 1er tour en Guadeloupe et a exprimé sa surprise quand au changement de cap subite de la Région Guadeloupe et l’argument budgétaire sur lequel elle s’appuie.

L’ancien président de la Région Guadeloupe, Victorin Lurel conteste les chiffres

Joint hier soir par L’Équipe, Victorin Lurel, ancien président de la région Guadeloupe n’y va pas de main morte, « C’est une manoeuvre politicienne grossière qui discrédite la parole de la région et met la France en difficulté, déclare Victorin Lurel, battu au deuxième tour des élections régionales. Le coût total est bien de 1,5 million d’euros, dont un million supporté par la région […] ».

Pour rappel, la candidature de la Guadeloupe auprès de la Fédération Française de Tennis avait été gérée et menée par Victorin Lurel alors qu’il était encore à la tête de la Région Guadeloupe. A la suite de sa défaite aux régionales le 13 décembre dernier, son successeur, Ary Chalus a logiquement récupéré le dossier et ne serait pas forcément enclin à l’amener à son terme.

Une possibilité pas du goût de Victorin Lurel qui a fait usage une première fois des réseaux sociaux (Facebook, ndlr) pour diffuser samedi, un communiqué :

J’apprends avec étonnement les informations selon lesquelles la Guadeloupe pourrait finalement revenir sur sa décision d…

Posté par Victorin LUREL sur samedi 26 décembre 2015

Et preuve que la pilule passe réellement mal pour l’ancien Ministre des Outre-mer, cette nouvelle sortie plutôt incisive publiée cette fois sur Twitter, ce dimanche :

Un peu moins de trois mois avant le 1er tour de la Coupe Davis entre la France et le Canada, force est de constater contre toute attente, que la politique a clairement pris le dessus sur l’aspect sportif.

L’outre-mer dirait t-elle clairement adieu à une opportunité historique et très attendue par le peuple ultramarin ? Selon L’Equipe, le nouveau Président de la Région Guadeloupe annoncera ce lundi, sa décision finale.

Articles similaires

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire