Deux semaines après le terrible épisode pluvieux qui a ravagé certaines zones de la Martinique, 12 communes (les Anses d’Arlet, Ducos, le François, le Marin, Rivière-Pilote, Rivière-Salée, le Robert, Sainte-Anne, Saint-Esprit, Sainte-Luce, les Trois-Ilets et le Vauclin) de l’île aux fleurs ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour les phénomènes d’inondations et coulées de boue par l’arrêté interministériel du 18 novembre 2015, publié au journal officiel n° 0268 du 19 novembre 2015.

Dans un communiqué de presse, la Préfecture de Martinique donne la marche à suivre aux personnes sinistrées. En conséquence, les personnes sinistrées titulaires d’une police d’assurance garantissant leurs biens des dommages d’incendie ou de tout autre dommage, peuvent bénéficier de la garantie catastrophe naturelle. Ces polices d’assurance sont généralement appelés « multirisques ». Les automobilistes et tous véhicules à moteur bénéficient de cette assurance, s’ils sont assurés en incendie ou en dommage.

Les assurés disposent d’un délai maximum de 10 jours à compter de la date de publication de l’arrêté, soit jusqu’au 29 novembre 2015 pour déclarer à leur compagnie d’assurance leurs dommages matériels directs (dégâts occasionnés sur les bâtiments, les marchandises, les matériels, le mobilier ou les récoltes engrangées).

Ce délai est porté à 30 jours pour les déclarations de perte d’exploitation consécutives à l’événement pour les professionnels titulaires d’une garantie ou police couvrant les pertes d’exploitation ou de bénéfice. À noter : les assurés n’ayant souscrit que la garantie minimum obligatoire dite de responsabilité civile, ne peuvent bénéficier de la garantie « catastrophe naturelle ».

La Région Martinique débloque 700 000 € d’aides

Dans un communiqué de presse transmis ce jeudi soir à notre rédaction, la Région Martinique annonce qu’à l’unanimité, une aide globale d’urgence de 700 000 euros a été accordée aux 12 communes sinistrées suite aux inondations. 400 000 euros seront consacrés à Rivière-Pilote, commune qui a subi les plus gros dégâts. Une aide exceptionnelle de 150 000 euros permettra d’accompagner la mairie dans la reconstruction des équipements de l’administration.

Les élus ont acté la mise en place d’un groupement de commande entre la Région et la ville de Rivière-Pilote, qui permettra à la Collectivité et la ville de réaliser les études et les travaux relatifs à la mise hors d’eau du bourg de la commune.

Articles similaires

Laisser un commentaire