« Soukougnan », « If I say yes » ou encore, « Mi déba »…Une voix puissante, une bête de scène, un accent reconnaissance parmi 10 000, le chanteur dominiquais Jeff Joseph est, et restera une légende dans la Caraïbe. Notre rédaction a tenu à lui rendre un hommage, 4 ans jour pour jour après son décès à l’âge de 58 ans.

Qu’on se le dise, le fondateur du groupe dominiquais les Grammacks et ancien membre de Volt-Face a marqué de son empreinte l’histoire musicale des Antilles françaises et de la Caraïbe. De New York en 1988, où il rencontra le groupe américain Kool & the Gang avec lequel il produira 3 titres : World Music, Banana Sweet et One,Two,Three, en passant par la France, la Dominique, la Martinique, la Guadeloupe, la Caraïbe et la planète entière, Jeff Joseph, l’homme au sourire divin n’a laissé que de bons souvenirs.

Parmi les hommages rendus aujourd’hui, celui de son ancienne acolyte dans Volt-Face, Kathryn Thelamon :

jeffjoseph

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire