Source : Facebook Jenny Jonathan

« On son guita », « Dé mo kreyol »…La voix douce et agréable que l’on entendait sur ces deux titres légendaires du zouk des années 80, s’est éteinte la nuit dernière. Jenny Jonathan, s’en est donc allée en toute discrétion après avoir offert au public antillo-guyanais de belles mélodies et de beaux moments de partage. Jenny Jonathan, une femme touchante et reconnue parmi ses pairs.

Pour preuve les hommages d’anonymes qui se multiplient sur les réseaux sociaux et bien évidemment dans le monde de la musique et même dans l’univers politique :

Le Zouk est en deuil ! Toutes nos condoléances et nos pensées à la famille et aux proches de Jenny Jonathan chanteuse Guadeloupéenne qui nous a quitté aujourd’hui…REP…

Posté par KASSAV’ sur mercredi 25 novembre 2015

 

helene

 

George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer salue la mémoire de Jenny Jonathan la chanteuse de Karapat et de Marc…

Posté par Ministère de l’Outre-mer sur mercredi 25 novembre 2015

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.