A la suite des attentats commis à Paris le 13 novembre, plusieurs mesures ont été décidées par le Conseil des ministres.

L’état d’urgence a été décrété le 14 novembre avec effet immédiat sur l’ensemble du territoire métropolitain et en Corse. Comme nous vous le rappelions dans notre précédent article « Etat d’urgence sur tout le territoire : quel impact pour l’Outre-mer ? », il ne s’applique pas aux DOM.

Dans un communiqué, les Préfectures de Guadeloupe et de Martinique précisent que le plan VIGIPIRATE reste appliqué dans la posture actuelle de vigilance renforcée. Les préfets des deux départements ont demandé aux forces de gendarmerie et de police d’accroître les dispositifs de sécurité du port, de l’aéroport, des grands rassemblements et des sites sensibles, en lien avec les organisateurs et les exploitants.

Trois jours de deuil national ont été décrétés du dimanche 15 novembre au mardi 17 novembre. Les drapeaux ont été mis en berne sur les bâtiments et édifices publics jusqu’au mardi 17 novembre inclus.

Le Président de la République a invité à un temps de recueillement en hommage aux victimes des attentats lundi prochain 16 novembre à 12h. En Guadeloupe et en Martinique, comme sur tout le territoire national, l’ensemble des citoyens peuvent s’y associer à 12h00, heure locale.

Articles similaires

Laisser un commentaire