Si, prononcer le mot séisme donne parfois des frissons, aux Saintes, ce sont forcément de mauvais souvenirs qui ressurgissent. Souvenez-vous, en Novembre 2004, les îles des Sainte sont frappées par un terrible séisme de magnitude 6,3. Un traumatisme pour certains, un jour de terreur pour d’autres.

11 ans après, les îles des Saintes ont eu droit à un léger rappel. Un faible séisme (magnitude 2.7 sur l’Échelle de Richter) a été enregistré le vendredi 30 octobre 2015 à 20:40 (heure locale) et identifié d’origine Tectonique. L’épicentre a été localisé à  9 km au sud-sud-est de Terre-de-Haut, à 8 km de profondeur (soit une distance hypocentrale d’environ 12 km). Ce séisme a pu générer, dans les zones concernées les plus proches, une accélération moyenne du sol de  1.4 mg, correspondant à une intensité macrosismique de I-II (non ressentie).

Quelques heures plus tard, à 03h22 (heure locale) précisément, un autre faible séisme (magnitude 3.0 sur l’Échelle de Richter) a été enregistré et identifié d’origine Tectonique. L’épicentre a été localisé à  9 km au sud de Terre-de-Haut, à 11 km de profondeur (soit une distance hypocentrale d’environ 14 km). Ce séisme a pu générer, dans les zones concernées les plus proches, une accélération moyenne du sol de  1.9 mg, correspondant à une intensité macrosismique de II (rarement ressentie).

séisme
Source : www.franceseisme.fr

Les Antilles et les séismes habitués à cohabiter

Dans son bilan mensuel de l’activité volcanique de la Soufrière de Guadeloupe et de la sismicité régionale datant de septembre dernier, l’Observatoire Volcanologique et Sismologique de Guadeloupe a enregistré au cours du mois, dans une région de 450 km autour de la Guadeloupe, un total de 166 séismes d’origine tectonique dont 82 ont été localisés, de magnitude maximale 3.5. En ce qui concerne l’archipel guadeloupéen, la répartition géographique de l’activité sismique est comparable à celle des mois précédents, avec une sismicité superficielle localisée principalement le long des grands systèmes de failles distribuées entre la Martinique et Barbuda.

62 séismes ont d’ailleurs été enregistrés dans la zone de répliques du séisme des Saintes du 21 novembre 2004, entre les Saintes et la Dominique. Le séisme de plus forte magnitude (1.9) a été enregistré le 19 septembre et localisé à 5 km au sud-est de Terre-de-Haut.

Des chiffres qui rappellent que les Antillais cohabitent avec les séismes comme avec les cyclones et doivent garder en tête qu’une préparation et des simulations régulières, permettront de minimiser les risques et plus particulièrement, les dégâts humains.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.