Le mot d’ordre était national, force est de constater que les syndicats de l’éducation en Guadeloupe ont boudé le mouvement de grève contre la réforme des collèges. Si au niveau national justement, le taux de mobilisation atteint les 16%, on en est loin dans l’Archipel où seulement 7,9% des enseignants ont décidé de protester.

Plus d’interdisciplinarité, une autonomie accrue des établissements, l’accompagnement personnalisé, une deuxième langue vivante dès la cinquième mais la disparition d’une grande partie des classes bilangues (qui la démarrent en sixième), la fin des options latin-grec remplacées par des modules langues et culture de l’Antiquité, voilà quelques mesures phares de la réforme.

La ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem elle n’entend pas céder, la preuve : « La réforme a été adoptée et elle s’appliquera. »

Une nouvelle mobilisation est prévue dans le courant du mois d’octobre.Najat

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.