Ce dimanche 27 septembre  se déroulait au cœur du Parc Naturel de la Guadeloupe, la 32ème édition de la Course de Côte Nationale des Mamelles. Ce circuit parcourant les communes de Pointe-Noire, Bouillante et Petit Bourg a été le théâtre d’un hold-up réalisé par Frantz Pradel sur Renault Mégane Kit Car.

Tous les ingrédients d’un film d’action réunis

Tout d’abord, la scène: 3.1 km d’un circuit mythique tracé sur la RD 23 situé en plein cœur du Parc Naturel et parfaitement balisé par l’association sportive automobile de la Guadeloupe.

Le scénario était pimenté par les conditions météorologiques difficiles : la pluie arrosant copieusement le circuit pendant une grande partie de la journée avant de laisser peu à peu la place à des éclaircies toutefois insuffisantes pour assécher l’intégralité du parcours.

Ensuite, les acteurs : les cadors de la discipline étaient tous présents, Edmond Bhiki, Philippe Ninou, Stéphane Nègre, Pascal Calvel en provenance de la Martinique et Frantz Pradel, fraîchement auréolé d’une victoire à la Course de Côte de Dolé.

Le film comme si vous y étiez !

Stéphane Nègre n’a rien lâché, il est récompensé par un podium

Sa Mitsubishi  Lancer évo 9 étant équipée de 4 roues motrices, en voilà un qui devait sans doute espérer que les éléments continuent de se déchainer. Il n’en a pas été ainsi, qu’à cela ne tienne ! Constamment dans la même seconde que son concurrent direct au championnat en la personne de Edmond Bhiki, le gosiérien est parti « couteau entre les dents » lors de la dernière montée pour coiffer sur le fil le basse-terrien à la 306 Maxi, pour 0,487sec, soit moins d’une demie-seconde !

Résultat : le pilote du Team Fano Sport parvient à « monter sur la boîte ». Laa meilleure façon d’aborder la dernière ligne droite de la saison.

Le pilote de la monoplace martiniquaise prend des risques…payants !

En voilà un qui ne regrette pas d’avoir fait le déplacement, ni d’avoir pris des risques pour signer un chrono de 1’55’’318s lors de la dernière montée de classement alors que la piste s’asséchait. Il faut une sacrée dose de courage et des talents confirmé d’équilibriste pour maitriser une monoplace quasiment posée au ras du sol dans de telles conditions.

Résultat : 2ème place d podium pour le pilote martiniquais, Pascal Calvel.

Frantz Pradel, auteur du hold-up up parfait

Clairement distancé depuis le début de la journée dans les conditions pluvieuses, le pilote de la Renault Mégane Kit Car ne semblait pas en mesure de suivre le rythme imposé par ses concurrents directs.

Mais les habitués des Mamelles savent que la météo est très changeante dans cette partie du relief.

A partir de la fin de la deuxième montée de classement, les conditions météorologiques semblent alors s’éclaircir.

C’est à partir de ce moment que le « hold-up » se préparait minutieusement sous le casque du pilote de la Mégane kit car du Gwad Racing Team. Il profitait alors de l’avant dernière montée de classement pour étudier une dernière fois les trajectoires les plus efficaces et attendait son heure : la dernière montée de classement pour « claquer » un chrono qui allait mettre tout le monde d’accord : 1’53’’814sec.

Ce chrono marque le clap de fin de cette édition 2015 de la Course de côte des mamelles.

En encart : les déçus du film

Edmond Bhiki lâché par sa direction assistée

Le champion de la Guadeloupe en titre est sans doute le plus déçu des cadors du Championnat.

En tête depuis le début de la journée, signant l’intégralité des meilleurs temps depuis le matin et en constante amélioration, Edmond Bhiki s’est sans doute laissé enfermé dans un « faux rythme ».

Philippe Ninou s’est payé la frayeur du dimanche

Les conditions météorologiques pouvaient le laisser espérer un meilleur classement, mais un tête à queue en fond de 5ème vitesse dans un passage en sous bois humide lors de la 2ème montée de classement a sans doute entamé le sens de l’attaque de Philippe Ninou.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.